GALMICHE Fernand

Par Jean-Pierre Besse

Né le 11 octobre 1912 à Ramonchamp (Vosges), fusillé le 6 avril 1944 à Frotey-les-Vesoul (Haute-Saône) ; ouvrier agricole ; résistant au sein des FTPF.

Cimetière de Corre. Clichés H.-F. Billy

Ouvrier agricole à la ferme Mourot à Corre, réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), Fernand Galmiche entra aux Francs-tireurs et partisans (FTP) au mois de juillet 1943.-1er Bataillon Comtois - compagnie La Marseillaise - section Hoche.
Arrêté à Corre le 13 février 1944 par la Feldgendarmerie pour « attentats contre les écluses, dépôts d’armes et vols à main armée », il fut interné à Vesoul.
Condamné à mort par le tribunal militaire de Vesoul (FK 661) le 24 mars 1944, Fernand Galmiche a été fusillé le 6 avril 1944 à Frotey-les-Vesoul.
Reconnu Mort pour la France, il a été homologué FFI.

Son nom est inscrit sur la stèle commémorative de la combe de Freteuille à Frotey-lès-Vesoul, où trente-neuf hommes ont été fusillés, ainsi que sur le mémorial de la Résistance à Vesoul et sur le monument de Corre.


Voir Frotey-lès-Vesoul

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159048, notice GALMICHE Fernand par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 22 mai 2014, dernière modification le 4 juillet 2019.

Par Jean-Pierre Besse

Cimetière de Corre. Clichés H.-F. Billy

SOURCES : DAVCC, Caen, 27 P 15. – Notes Thomas Pouty. – SHD Vincennes GR 16 P 240833 (n.c.) . — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément