PRULHIERE Régis, Joseph

Par René Crozet

Né le 2 février 1908 à Auzelles (Puy-de-Dôme), mort le 12 juillet 1990 à Cébazat (Puy-de Dôme) ; instituteur ; militant mutualiste de la MGEN.

Régis Prulhière était le fils d’Antoine Prulhière, cultivateur, et d’Émilie Miolane. Après ses études primaires à l’école communale d’Auzelles, il fréquenta le cours complémentaire de Cunlhat (Puy-de-Dôme) et fut reçu au concours d’entrée à l’École normale d’instituteurs de Clermont-Ferrand (promotion 1924-1927). Le 1er octobre 1927, il fut nommé à son premier poste d’instituteur à Saint-Donat (Puy-de-Dôme). Après avoir occupé divers postes d’instituteur, il devint directeur d’école en 1954, jusqu’à sa retraite administrative, en 1967. Il se maria le 12 juillet 1934 à Clermont-Ferrand avec une modiste avec laquelle il eut une fille.
Membre du Syndicat national des instituteurs, il était aussi actif dans la Société de secours mutuels et correspondant départemental du Soutien mutuel.

Mobilisé le 9 septembre 1939 au 238e régiment d’Infanterie, Régis Prulhière fut affecté dans les Vosges où sa conduite lui valut la Croix de guerre avec citation à l’ordre de la Division. Il fut fait prisonnier le 21 juin 1940, après avoir résisté jusqu’à épuisement des munitions à un ennemi supérieur en nombre. Emmené en captivité en Allemagne, il fut rapatrié en avril 1945.

À son retour, constatant que la Société de secours mutuels des instituteurs avait perdu de nombreux adhérents pendant la guerre, il en devint le responsable et considérait que la mutualité devait être proche du syndicalisme.

Il ne fut pas nommé au conseil d’administration de Mutuelle générale de l’Éducation nationale en décembre 1946. Sur le plan national, il fut élu au CA de la MGEN lors de la première assemblée générale en juillet 1947 pour représenter la région Auvergne. Il conserva son mandat national jusqu’en 1953.

Dans son département, il parvint à faire fusionner la société de secours mutuels et la MGEN naissante, lors de l’assemblée générale du 11 juillet 1947 qui décida la dissolution de la SSM et la fusion avec la MGEN. Toutefois, la situation dans le département était tendue puisque les instituteurs se répartissaient entre deux syndicats.

Régis Prulhière, secrétaire général de la commission administrative de cette section, pour permettre le rapprochement des deux syndicats, permuta avec Edmond Sol après la réunion de l’assemblée générale du 14 février 1948. Il organisa la fonction de la section qui géra pour l’ensemble des enseignants leur Sécurité sociale. Il devint président de la section de la fin de 1948 à 1972. Administrateur de Maison des Universitaires de 1948 à 1974, il la présida de 1953 à 1974.

Régis Prulhière exerça d’autres responsabilités dans le secteur mutualiste :
- membre du conseil d’administration de la Mutuelle des vieux travailleurs du Clermontois, de 1964 à 1972,
- membre et vice-président de la commission administrative de la section du Puy-de-Dôme de la FNMFAE, de 1962 à 1968 puis président de 1968 à 1974.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159272, notice PRULHIERE Régis, Joseph par René Crozet, version mise en ligne le 1er juin 2014, dernière modification le 5 avril 2021.

Par René Crozet

SOURCES : Documentation MGEN. —Histoire de la section MGEN du Puy-de-Dôme communiquée par Jean-Michel Laxalt. — Informations fournies par l’épouse de l’intéressé. — Notes de Jacques Girault, d’André Lainé et de Charlotte Siney.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément