QUELEN Pierre, André

Par Alain Prigent, Gilles Rivière

Né le 26 juin 1922 à Saint-Quay-Portrieux (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor), mort le 7 août 2002 à Dinan (Côtes d’Armor) ; instituteur ; résistant, déporté à Sachsenhausen ; membre du bureau de la section départementale du SNI des Côtes-du-Nord (1956-1965) ; secrétaire de la section de Dinan du PCF (1960-1971).

Fils d’un maçon, Pierre Quelen, instituteur à Paimpol, membre du réseau « Combat » puis de l’Armée secrète, fut arrêté sur dénonciation le 6 avril 1944. Interrogé par la Gestapo de l’avenue Foch, il fut incarcéré à la prison de Fresnes puis transféré à Compiègne. Le 6 juin 1944, il fut intégré dans un convoi de 2 000 déportés qui arriva le lendemain à Hambourg. Il fut ensuite transféré à Neuengamme puis à Falkensee, Kommando dépendant de Sachenshausen. Après la libération du camp le 24 avril 1945, il fut rapatrié le 5 juin 1945 puis rentra dans sa famille à Saint-Quay-Portrieux.

Il réintégra l’enseignement à la rentrée 1946 à Plouisy où il enseigna pendant trois ans. Il fut ensuite nommé à Goudelin. En 1952, atteint d’une maladie pulmonaire contractée durant sa déportation, il fit un séjour d’un an au sanatorium de Sainte-Feyre (Creuse) puis il fut en convalescence pendant plus de six mois à Maisons-Laffitte (Seine-et-Oise). Il reprit l’enseignement à Goudelin en mars 1954 puis obtint un poste en 1959 à l’école Honoré Le Dû de Dinan. Nommé conseiller pédagogique en 1961, il prit sa retraite en 1977, partageant alors son temps entre ses maisons de Dinan et de Tréfumel.

Candidat en 1947, il fut élu sur la liste « Indépendance et syndicalisme » au conseil syndical du SNI en 1949. Il évolua syndicalement ensuite intégrant la liste cégétiste au conseil syndical en 1951 et en 1956, listes conduites par Jean Geffroy et Emile Thomas*. Selon le témoignage de François Le Garignon, secrétaire de l’UD CGT, il devait prendre la direction du SNI en 1952 mais à cause de sa maladie fut remplacé par Alice Merrien. Membre du bureau de la section départementale du SNI en 1956, chargé des affaires pédagogiques, il siégea au conseil syndical jusqu’en 1964. Délégué au congrès national du SNI, lors de la journée pédagogique, le 16 juillet 1957, consacrée aux « Programmes et méthodes du cours moyen », il souligna les questions de l’écriture dans les nouveaux programmes et des devoirs à la maison. L’année suivante, au congrès qui se déroulait à Brest (Finistère), dans la discussion du rapport moral, il préconisa l’union entre tendances comme dans sa section départementale. Elu au Comité technique paritaire en 1963 et 1966, il fut candidat sur la liste d’union au conseil syndical du SNI en 1964. Membre de la commission administrative de la section de la Fédération de l’Éducation nationale des Côtes-du-Nord en septembre 1961, il fut délégué à deux reprises au congrès national en décembre 1962 et en novembre 1963.

Il adhéra au Parti communiste français au début des années 1950. A son arrivée à Dinan, il intégra directement le comité de la section. En 1960, il en devint le secrétaire, succédant à Robert Scardin remplissant cette fonction pendant plus d’une décennie (1960-1972). Il fut candidat aux élections municipales de Dinan en 1965 sur la liste d’union de la gauche menée par le communiste Roger Esnault. En 1971, il figurait aussi sur la liste d’union co-menée par Roger Esnault et la socialiste Odette Le Du*. Candidat à l’élection cantonale de Dinan-Est en 1970, il obtint 20,8% des suffrages exprimés dans un duel qui l’opposa à René Pleven. A cause de nouveaux ennuis de santé au début de 1972, après un intérim assuré par Roger Esnault, il fut remplacé en décembre par Joël Le Palmec, PEGC à Dinan. Pierre André Quélen resta néanmoins en charge de l’organisation jusqu’en 1974 et ne quitta le secrétariat de section qu’en 1976.

Il se maria le 27 mai 1946 à Paris (XIVe arr.) avec Suzanne Assael. Son épouse, militante du PCF, membre du bureau pendant les années 1960, fut élue au secrétariat de la section de 1972 à 1974.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159307, notice QUELEN Pierre, André par Alain Prigent, Gilles Rivière, version mise en ligne le 2 juin 2014, dernière modification le 2 juin 2014.

Par Alain Prigent, Gilles Rivière

SOURCES : Archives de la FSU 22 (bulletins des sections départementales du SNI et de la FEN). —Arch. dép. Côtes d’Armor 1192W11 (Élections municipales 1965). —Fichier des membres importants de la Fédération des Côtes d’Armor du PCF établi par Gilles Rivière. Archives de la section du PCF de Dinan. — Une semaine dans les Côtes-du-Nord, supplément de l’Humanité Dimanche. — Marie Pierre et Pierre Klein, Les déportés des Côtes-du-Nord, livre mémorial, 2007.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément