QUIENE Pierre, Eugène, Marcel

Par Jacques Girault

Né le 29 novembre 1914 à Orléans (Loiret), mort le 10 octobre 1976 à Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire) ; instituteur dans l’Orne ; militant du SNI.

Fils d’un employé de banque, alors mobilisé, Pierre Quiène entra à l’Ecole normale d’instituteurs d’Alençon (Orne) en 1933. Il exerça comme instituteur à partir d’octobre 1936 à Mortagne (1936-1938), à Saires-la-Verrerie (1938-1941), puis à Alençon (école primaire de garçons, 1941- décembre 1943, cours complémentaire d’Ozé, rue de la Fuie des Vignes, janvier 1943-1964, pérennisé comme professeur puis comme directeur de collège d’enseignement général, puis comme adjoint au directeur du collège d’enseignement secondaire Aveline, ancien collège des Jésuites, 1964-1968, enfin comme sous-directeur de l’établissement, 1969-1969). Il fut nommé en Indre-et-Loire, à compter du 15 septembre 1969, comme sous-directeur du CES de Saint-Cyr-sur-Loire.

Il se maria en août 1941 à Saint-Germain-du-Corbéis (Orne) avec Raymonde Sarraute, fille d’un employé de commerce et d’une couturière, alors étudiante, (2 janvier 1920 à Saint-Germain-du-Corbéis-23 août 2013 à Condé-sur-Sarthe dans l’Orne). Devenue institutrice, elle exerça à Joué-du-Plain, Saint-Germain-du-Corbéis et Alençon (école de Montsort). Le couple eut trois enfants.

Pierre Quiène était en 1950 membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs, responsable de L’Ecole libératrice.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159321, notice QUIENE Pierre, Eugène, Marcel par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 juin 2014, dernière modification le 26 juin 2014.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Orne, 419W13 (Delphine Barrière-Birée). — Arch. mun. Alençon (Flavienne Roussel). — Presse syndicale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément