RAFFANEL Jean, Louis, Roger

Par Jacques Girault

Né le 25 août 1933 à Sorèze (Tarn) ; instituteur en Lozère, puis PEGC dans l’Aude ; militant du SNI en Lozère ; militant du PCF en Lozère et dans l’Aude ; adjoint au maire de Capendu.

Fils d’un mineur de fond à Carmaux, Jean Raffanel, frère de Robert Raffanel, fit ses études au collège de Carmaux (Tarn) et entra à l’Ecole normale d’instituteurs de Mende (Lozère) en 1950.

Il effectua son service militaire en Algérie (Hussein-Dey près d’Alger, Aurès puis Nord-Sahara) de septembre 1958 à décembre 1960.

Il se maria religieusement en avril 1960 à Lagardiolle (Tarn) avec une institutrice, fille d’un artisan serrurier et d’une ouvrière tisseuse à Castres. Le couple eut trois enfants qui ne reçurent pas de sacrements religieux. Jean Raffanel montrait une "attitude très réservée vis-à-vis de la religion, voire franche hostilité".

Instituteur à Saint-Chély-d’Apcher, détaché pour enseigner l’éducation physique au cours complémentaire de la ville, il poursuivit sa carrière au collège de La Canourgue (1963-1971) en enseignant l’Histoire-Géographie et pendant un an l’éducation physique. En 1971, il obtint sa mutation pour le collège de Capendu (Aude) où il prit sa retraite en 1988.

Jean Raffanel, en Lozère, secrétaire d’une section cantonale du Syndicat national des instituteurs, faisait partie du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs (tendance « Unité et Action ») dans les années 1960.

Membre du Parti communiste français depuis 1961, il entra au comité de la fédération communiste de Lozère en 1964. Il quitta le PCF en 1986 en désaccord avec l’ "attitude trop sectaire du Parti et le soutien inconditionnel ou presque à l’Union soviétique dans l’intervention en Afghanistan".

Il fut candidat aux élections municipales de La Canourgue en 1971. Il fut candidat au Conseil général à Capendu en 1976. Elu sur la liste d’union de la Gauche à direction socialiste aux élections municipales de Capendu en 1977, il devint premier adjoint au maire et fut réélu dans cette responsabilité pendant un deuxième mandat de 1983 à 1989, année où il ne se représenta pas.

Jean Raffanel s’engagea dans une association luttant pour la protection et la valorisation du patrimoine local. En 2012, il participa avec son épouse Gisèle à l’organisation d’une exposition sur le patrimoine de Capendu.

Membre de la Société d’études scientifiques de l’Aude, il travailla dans le cadre du bicentenaire de la Révolution française puis sur les luttes républicaines dans l’Aude au XIXe siècle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159341, notice RAFFANEL Jean, Louis, Roger par Jacques Girault, version mise en ligne le 3 juin 2014, dernière modification le 1er avril 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Divers sites Internet (Raffanel et Capendu). — Renseignements fournis par l’intéressé. — Notes de Roger Pic.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément