BAGEIN Oscar [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Ouvrier textile ; membre du PSA, fondateur et secrétaire du groupe d’études sociales d’Olneyville (Rhode Island) ; collaborateur de l’Union des travailleurs  ; militant actif des IWW (fédération textile française).

Ouvrier textile et militant socialiste d’Olneyville (Rhode Island), Oscar Bagein s’abonna à l’Union des travailleurs en 1906 et en devint rapidement un collaborateur occasionnel. En 1908, il fit la connaissance de Louis Goaziou lorsque ce dernier donna une série de conférences en Nouvelle Angleterre. Bagein proposa aussitôt que soit créée une section socialiste locale, tout en reconnaissant l’existence de difficultés liées à des incompatibilités de personnes. La section fut néanmoins organisée sous la forme d’un Groupe d’études sociales de langue française, et il en fut élu secrétaire. À ce titre, il félicita peu après les militants de Woonsocket (Rhode Island), qui n’avaient pas hésité à s’opposer publiquement à un curé de choc, le RP Adams. En 1909, Bagein fut l’un des animateurs de la soirée de commémoration de la Commune de Paris organisée à Providence (Rhode Island) et il paya de sa personne en régalant l’auditoire d’une série de chansons socialistes.

Militant syndicaliste membre des IWW, Bagein était en 1909 le trésorier de la branche (section) n°1 de l’Union 520 (Union industrielle des ouvriers du textile) ; à ce titre, il annonça que la somme de 5 dollars avaient été votée par l’assemblée au profit des grévistes des aciérieries de McKees Rock.

Au printemps 1910, Oscar Bagein fut l’un des responsables du service d’ordre chargé de veiller au bon déroulement des obsèques entièrement civiles d’Henriette Ceunis.

Le nom d’Oscar Bagein figura dans la liste des abonnés de l’Union des travailleurs jusqu’en 1912.

SOURCE : L’Union des travailleurs, 8 février 1906, 23 avril, 18 juin 1908, 1er avril, 9 septembre 1909, 17 mars 1910, 9 février 1911 entre autres.
BAGEIN Oscar [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Ouvrier textile ; membre du PSA, fondateur et secrétaire du groupe d’études sociales d’Olneyville (Rhode Island) ; collaborateur de l’Union des travailleurs  ; militant actif des IWW (fédération textile française).

Ouvrier textile et militant socialiste d’Olneyville (Rhode Island), Oscar Bagein s’abonna à l’Union des travailleurs en 1906 et en devint rapidement un collaborateur occasionnel. En 1908, il fit la connaissance de Louis Goaziou lorsque ce dernier donna une série de conférences en Nouvelle Angleterre. Bagein proposa aussitôt que soit créée une section socialiste locale, tout en reconnaissant l’existence de difficultés liées à des incompatibilités de personnes. La section fut néanmoins organisée sous la forme d’un Groupe d’études sociales de langue française, et il en fut élu secrétaire. À ce titre, il félicita peu après les militants de Woonsocket (Rhode Island), qui n’avaient pas hésité à s’opposer publiquement à un curé de choc, le RP Adams. En 1909, Bagein fut l’un des animateurs de la soirée de commémoration de la Commune de Paris organisée à Providence (Rhode Island) et il paya de sa personne en régalant l’auditoire d’une série de chansons socialistes.

Militant syndicaliste membre des IWW, Bagein était en 1909 le trésorier de la branche (section) n°1 de l’Union 520 (Union industrielle des ouvriers du textile) ; à ce titre, il annonça que la somme de 5 dollars avaient été votée par l’assemblée au profit des grévistes des aciérieries de McKees Rock.

Au printemps 1910, Oscar Bagein fut l’un des responsables du service d’ordre chargé de veiller au bon déroulement des obsèques entièrement civiles d’Henriette Ceunis.

Le nom d’Oscar Bagein figura dans la liste des abonnés de l’Union des travailleurs jusqu’en 1912.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159361, notice BAGEIN Oscar [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 3 juin 2014, dernière modification le 3 juin 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : L’Union des travailleurs, 8 février 1906, 23 avril, 18 juin 1908, 1er avril, 9 septembre 1909, 17 mars 1910, 9 février 1911 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément