MIREMONT Jean

Par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu

Né le 21 août 1896 à Saubrigues (Landes), fusillé le 8 septembre 1942 à Bayonne (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques) ; artisan réparateur de cycles.

Jean Miremont, mutilé de guerre 1914-1918, artisan réparateur de cycles, tenait un magasin de munitions de chasse à Saint-Martin de Hinx (Landes). Marié, il était père de trois enfants.
À la suite d’une dénonciation anonyme pour « activité communiste », ce qui n’était pas le cas, les autorités allemandes opérèrent une perquisition dans son atelier le 28 août 1942 et découvrirent dans un tiroir, parmi des outils, un fusil de chasse, une carabine, un pistolet de petit calibre et des munitions de chasse.
Il fut arrêté à son domicile par la Feldgendarmerie de Bayonne pour « détention illégale d’armes ». Incarcéré à la citadelle de Bayonne, il fut condamné à mort par le tribunal militaire de Biarritz (FK 541) puis fusillé le 8 septembre 1942.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159514, notice MIREMONT Jean par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu, version mise en ligne le 5 juin 2014, dernière modification le 25 avril 2022.

Par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – DVDrom, AERI, La Résistance dans les Landes, 2008, notice biographique de Gilbert Dupau. – Notes Jean-Pierre Besse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément