PACAULT André

Par Jean-Pierre Besse

Né le 14 septembre 1898 à Ludres (Meurthe-et-Moselle), fusillé le 21 juillet 1942 à Champigneulles (Meurthe-et-Moselle) ; mineur ; militant syndical et communiste ; résistant au sein des FTPF de Meurthe-et-Moselle.

Fils d’un mineur, André Pacault, lui-même ouvrier mineur dans sa commune natale, fut pendant de nombreuses années délégué syndical et secrétaire de la cellule communiste locale. Marié en 1922, il était père de trois enfants.
Il rejoignit la lutte clandestine au mois d’avril 1941, devenant le chef de la cellule de Ludres dès le mois de juillet. Il était chargé de se livrer à des actes de sabotage dans le cadre du « travail particulier » (TP). C’est ainsi que le 28 mars 1942, il participa au vol de dix-sept caisses de dynamite et de titanite commis au dépôt appartenant à la mine de Ludres, constituant alors un dépôt d’armes. Il accomplit également le sabotage d’un canal à Flavigny (Meurthe-et-Moselle).
Arrêté le 5 juin 1942 à la mine du Val-de-Fer à Neuves-Maisons (Meurthe-et-Moselle) en même temps que Marcel Simon*, il fut interné à la prison Charles-III à Nancy (Meurthe-et-Moselle).
Condamné à mort par le tribunal militaire de Nancy (FK 591) le 24 juin 1942, il a été fusillé par les Allemands le 21 juillet 1942 au lieu-dit « La Malpierre », commune de Champigneulles.
Il fut homologué à titre posthume sergent des Forces françaises de l’intérieure (FFI) en 1947 et reconnu comme Interné Résistant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159518, notice PACAULT André par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 5 juin 2014, dernière modification le 8 septembre 2018.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : DAVCC, Caen. – Notes Thomas Pouty. – Le Réveil ouvrier. – La Voix de l’Est, 25 août 1945. – Archives du Bureau Résistance et Seconde Guerre mondiale, dossier 16P453671. – Renseignements communiqués par la mairie de Ludres. — Claude Favre, La Malpierre des héros anonymes, 2012.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément