LANNOY Joseph [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Mineur ; militant anarchiste, agent-diffuseur officiel du Réveil des mineurs à Ashcroft (Penn.) ; militant syndicaliste, membre de l’UMW ; rallié au PSA, membre-fondateur de la section de Patton (Penn.) en 1903 ; collaborateur occasionnel de L’Union des travailleurs ; décédé en 1906.

Installé à Ashcroft (Pennsylvanie) Joseph Lannoy était en novembre 1890 le dépositaire officiel dans cette ville du Réveil des Mineurs. Militant anarchiste, il « rameuta » avec un autre compagnon 40 personnes pour assister dans cette ville à la réunion animée par Joseph Tortelier le 2 avril 1891. En décembre 1891, il fit savoir à la rédaction du Réveil que les mineurs et les verriers d’Ashcroft membres des Knights of Labor avaient quitté cette organisation pour protester contre la corruption des dirigeants et avaient adhéré aux Mineurs unis d’Amérique (UMW). Quelques semaines plus tard, il fit parvenir à ce même journal une correspondance au nom du groupe n° 2 des Mineurs libres et indépendants, une organisation sans doute éphémère.

En 1900 Joseph Lannoy avait déménagé à Patton (Pennsylvanie) et son nom figurait à cette date sur la liste des abonnés de La Tribune libre, « organe socialiste libertaire » (juin 1896-août 1900)..

Rallié au socialisme, Joseph Lannoy s’abonna à L’Union des travailleurs en janvier 1902. Collaborateur occasionnel de ce journal, il y fit passer quelques articles. En septembre 1903, il fut l’un des membres-fondateurs de la section socialiste qui s’organisa à Patton à l’issue d’une réunion de militants anglophones et francophones. À cette occasion, il versa son écot à la collecte effectuée par Alphonse Yanssens pour financer la propagande en direction des franco-canadiens de Nouvelle Angleterre. En janvier 1905, cette même section décida de s’autodissoudre faute d’avoir trouvé un local pour se réunir. Joseph Lannoy fut alors chargé de verser à la souscription permanente de L’Union des travailleurs le reliquat de trésorerie.

Militant dévoué et dynamique, Joseph Lannoy ne baissa pas les bras. En 1905, il fit une tournée destinée à recueillir les signatures nécessaires pour qu’une liste socialiste puisse être présente aux élections locales. Il en recueillit plus de 50 (mais les candidats socialistes obtinrent seulement de 12 à 15 suffrages). Il s’efforça également de prospecter systématiquement les ouvriers de langue française pour tâcher de les abonner à L’Union des travailleurs. Il obtint des résultats non négligeables puisqu’en février 1906, puisque sur les 80 chefs de famille francophones français ou belges résidant à Patton, 15 étaient abonnés à cet hebdomadaire.

Joseph Lannoy mourut à la fin de l’été 1906.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159595, notice LANNOY Joseph [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 7 juin 2014, dernière modification le 17 janvier 2019.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Le Réveil des mineurs, 1er novembre 1890, 2 mai, 30 mai, 26 décembre 1891, 16 janvier 1892. — La Tribune libre, 19 juin 1900. — L’Union des travailleurs, 16 janvier, 10 avril 1902, 17 septembre 1903, 12 janvier 1905, 15 février, 15 mars, 27 septembre 1906 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément