VIOLETTE Henri [Cheminot]

Par Gilles Pichavant

Syndicaliste cheminot révoqué en 1910.

Henri Violette, ouvrier à la compagnie Ouest-État, fut condamné le 19 octobre 1910 par le tribunal correctionnel de la Seine, à six jours de prison, pour entrave à la Liberté du travail dans le cadre de la grève de 1910, en compagnie de Georges Viessier. Il fut révoqué des chemins de fer.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159659, notice VIOLETTE Henri [Cheminot] par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 9 juin 2014, dernière modification le 23 janvier 2019.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : Arch. Dép. de Seine-Maritime, le Journal de Rouen du 20 octobre 1910, JPL 3-239.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément