RAUNET Yves, Bernard

Par Didier Bigorgne

Né le 14 mai 1935 à Pure (Ardennes), mort le 31 août 1982 à Charleville Mézières (Ardennes) ; professeur, puis directeur de collège ; militant socialiste des Ardennes ; membre du bureau fédéral du PSU (1960-1967) ; premier secrétaire fédéral du Parti socialiste (1972-1977).

Yves Raunet était le fils de René, Louis Raunet, préposé des douanes, et de Joséphine Tisserand, sans profession. Entré à l’École normale d’instituteurs de Charleville, il poursuivit ses études, pour raisons de santé, à l’ENI d’Aix-en-Provence où il obtint le baccalauréat (série « Philosophie »). De retour à Charleville, il devint professeur d’enseignement général de collège, section Lettres-Histoire-Géographie. En 1957, il fut muté au collège de Grandpré (Ardennes). Il y enseigna jusqu’en 1970, année de sa nomination à Signy-le-Petit, en qualité de directeur de collège. Il occupa ce poste jusqu’à sa mort.

Yves Raunet se maria le 15 avril 1957 à Sedan avec Claudie, Andrée Papin, institutrice, membre du SNI et du Parti socialiste unifié. Divorcé le 29 avril 1965, il se remaria avec Françoise, Bernadette Florentin, secrétaire, le 18 septembre 1965 à Verpel. Il divorça à nouveau le 25 janvier 1978. Il eut deux enfants du premier mariage, un enfant en secondes noces.

À son arrivée à Grandpré, Yves Raunet rencontra Guy Desson, député des Ardennes, conseiller général du canton et maire de la localité. Il le rejoignit bientôt à l’Union de la gauche socialiste, puis au PSU au congrès d’Alfortville (1er-3 avril 1960). Secrétaire de la section PSU de Grandpré, Yves Raunet devint alors membre du bureau fédéral du PSU des Ardennes, fonction qu’il occupa jusqu’en octobre 1967. À cette date, il suivit Guy Desson à l’Union des groupes et clubs socialistes. En 1970, il était membre du Mouvement pour l’Union des socialistes. Avec cette étiquette, il se présenta à l’élection municipale complémentaire à Grandpré (après la démission de Guy Desson de son poste de maire le 22 décembre 1969) et aux élections pour le Conseil général dans le canton de Grandpré (Guy Desson ne briguant pas le renouvellement de son mandat). Si Yves Raunet fut élu conseiller municipal de Grandpré, il échoua le 8 mars 1970 au premier tour des élections cantonales en recueillant 573 voix sur 1 882 inscrits et 1 400 votants.

Le 5 juin 1971, Yves Raunet participa à Charleville-Mézières au congrès départemental pour la préparation du congrès de l’unité des socialistes à Épinay (11-13 juin 1971). Il fut alors élu à la commission exécutive provisoire composée de trente membres, plus les élus nationaux et départementaux. Le 9 janvier 1972, Yves Raunet devint premier secrétaire fédéral du Parti socialiste des Ardennes. Il conserva cette fonction jusqu’au 1er avril 1977 et continua de siéger à la commission exécutive jusqu’au 10 avril 1979. Aux élections pour le Conseil général des 7 et 14 mars 1976, il représenta son parti dans le canton de Grandpré : il obtint 584 voix sur 2 010 inscrits et 1 623 votants, échouant au premier tour face à Jacques Sourdille (888 voix) conseiller général sortant et député UDR des Ardennes.

De santé fragile, Yves Raunet mourut des suites d’une crise cardiaque à l’hôpital de Charleville-Mézières. Ses obsèques civiles se déroulèrent le 2 septembre 1982 à Dun-sur- Meuse (Meuse).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159667, notice RAUNET Yves, Bernard par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 9 juin 2014, dernière modification le 31 mars 2021.

Par Didier Bigorgne

SOURCES : Arch. Nat., 581AP/106 et 191. — Archives du PSU, fichier adhérents. — L’Espoir, 1960 à 1967. — Le Réveil Ardennais, 1971 à 1979. — Presse locale. — Témoignages d’anciens collègues de Yves Raunet domiciliés à Grandpré et à Signy-le-Petit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément