CHAMBORDON Numa [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Membre du PSA, secrétaire de la section francophone de Linton (Indiana) ; franc-maçon ; militant mutualiste, membre de La Solidarité, chargé de la défense de mineurs français chassés d’Hymera ; grièvement blessé à la suite d’une agression en 1909.

Membre-fondateur en 1905 de la section locale socialiste francophone de Linton (Indiana), Numa Chambordon en fut élu secrétaire. Il habitait alors à Turtle Creek (Indiana). En janvier 1906, il fit parvenir à L’Union des travailleurs une somme de 11 dollars, qui avait été collectée au profit des révolutionnaires russes par les 62 adhérents de la section. Abonné fidèle et dévoué de L’Union des travailleurs, il ne cessa au cours des années suivantes de faire montre de son attachement à ce journal. En mars 1907, il fut l’un des organisateurs du bal donné au profit de l’hebdomadaire socialiste francophone (bénéfice 12 dollars) et il passa également une importante commande de livre pour la bibliothèque mise à la disposition des adhérents. Au cours de cette même année, il collecta encore 4,60 dollars en deux fois au profit de l’Union des travailleurs.

En 1909, Numa Chambordon fut nommé membre du comité des cinq mis en place par La Solidarité de Linton pour prendre en main la défense devant la justice des mineurs Français chassés manu militari de Hymera par des Américains xénophobes et il co-signa à ce titre un appel à la solidarité financière. Après le départ de Jos. Bouquegneau de Linton, Numa Chambordon fut chargé de reprendre la responsabilité du suivi de cette affaire. En novembre 1909, La Solidarité fut finalement déboutée devant les tribunaux, mais l’affaire, par le bruit qu’elle avait fait, garda valeur d’exemple.

En décembre 1909, sans que l’on sache si cela était en rapport avec l’affaire d’Hymera, Numa Chambordon fut agressé et très grièvement blessé d’un coup de revolver. Cet événement semble avoir marqué la fin de ses activités militantes.

Franc-maçon, Numa Chambordon était membre de la Fédération américaine du Droit humain. En septembre 1907, à l’occasion d’une conférence organisée à Linton par sa loge, il prononça un discours exaltant le socialisme qui fut intégralement reproduit par L’Union des travailleurs.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159742, notice CHAMBORDON Numa [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 10 juin 2014, dernière modification le 10 juin 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : L’Union des travailleurs, 1er février 1906, 28 mars, 12 septembre 1907, 1er juillet, 11 novembre, 9 décembre 1909 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément