HULOT Adrien, Émile

Par Daniel Grason

Né le 30 juillet 1913 à Rouillon (Sarthe), fusillé le 16 mars 1942 au camp d’Auvours à Champagné (Sarthe).

Fils d’Adrien, cultivateur, et de Marguerite, cultivatrice, Adrien Hulot naquit à la ferme de la Futaye. Il épousa le 29 février 1936 Lucienne Guingouain, au Mans (Sarthe). Le couple demeurait dans la ville. Pendant la guerre, Adrien Hulot travaillait dans un service allemand, et commit un vol. Des gendarmes allemands l’arrêtèrent, perquisitionnèrent son domicile, et trouvèrent un fusil de chasse et des munitions.
Il comparut le 13 mars 1942 devant le tribunal de la Feldkommandantur 755 au Mans, où il fut condamné à mort pour « détention d’armes ». Il fut passé par les armes le 16 mars au camp d’Auvours à Champagné.
Il fut inhumé au cimetière de Ruaudin. Ce renseignement a été fourni à Gérard Chartier par un habitant de la commune, fils du sacriste qui a creusé trois tombes dans ce cimetière sur ordre des autorités allemandes. Les trois fusillés ont été enterrés au cimetière de Ruaudin, deux corps ont été repris par les familles (Eugène Lecesve et Adrien Hulot ). Seul Paul Bloux resta dans une tombe anonyme. Selon le même témoignage, ils avaient ont été exécutés le même jour au même endroit dans la carrière du Fouillet, lieudit au sud du Mans à la limite de la commune de Ruaudin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159758, notice HULOT Adrien, Émile par Daniel Grason, version mise en ligne le 10 juin 2014, dernière modification le 13 septembre 2021.

Par Daniel Grason

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII dossier 3 (Notes Thomas Pouty). – État civil, Rouillon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément