PONSARDIN Roger

Par Philippe Leclerc

Né le 13 octobre 1894 à Charleville (Ardennes), fusillé comme otage le 9 mai 1942 à Clairvaux (Aube) ; cordonnier ; militant communiste.

Domicilié à Charleville, rue Hippolyte-Taine, où il exerçait la profession d’artisan cordonnier, Roger Ponsardin fut arrêté par la police française pour « menées communistes » le 23 août 1941, après une distribution de tracts.
Militant du Parti communiste, condamné le 13 septembre 1941 par la cour spéciale de Nancy (Meurthe-et-Moselle) à cinq années de prison et cinquante francs d’amende, il fut incarcéré à la maison d’arrêt de Toul (Meurthe-et-Moselle), puis à la centrale de Clairvaux le 28 mars 1942.
Remis aux autorités allemandes le 9 mai 1942, il a été fusillé comme otage en représailles à l’attentat du 1er mai 1942 à Caen (Calvados) contre un train de permissionnaires allemands.
Son nom est inscrit sur le Mémorial de Berthaucourt à Charleville-Mézières.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159826, notice PONSARDIN Roger par Philippe Leclerc, version mise en ligne le 11 juin 2014, dernière modification le 28 mars 2017.

Par Philippe Leclerc

SOURCE : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).

Version imprimable Signaler un complément