RÉGNIER Lucien, Henri

Par Jacques Girault

Né le 1er mars 1915 à Lupersat (Creuse), mort le 25 novembre 1988 à Tours (Indre-et-Loire) ; instituteur puis PEGC dans l’Indre ; militant communiste, maire de Thenay.

Fils d’un sabotier, Lucien Régnier, instituteur, se maria en décembre 1936 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) avec Marcelle Reymond, sage-femme, fille du chef de garage municipal. Il enseignait au cours complémentaire d’Issoudun (Indre) en 1958.

Membre du Parti communiste français depuis 1944, Lucien Régnier, secrétaire de la section communiste d’Issoudun depuis le milieu des années 1950, entra au comité de la fédération communiste au début des années 1950 et en resta membre jusqu’en 1958. Son épouse, membre du comité de la fédération
communiste de l’Indre, fut candidate aux élections législatives au milieu des années 1950.

Retraité en 1959 comme PEGC, Lucien Régnier s’installa à Thenay. Il fut élu conseiller municipal en 1971 et devint maire le 17 avril 1973. Il accomplit deux mandats jusqu’en mars 1983 durant lesquels furent créés un stade et une école maternelle. Le réseau d’adduction en eau potable fut aussi développé et le lotissement communal étendu. Il fut candidat au Conseil général en 1973 et en 1979 dans le canton de Saint-Gaultier.

Après son décès, son nom fut donné au stade municipal de Thenay.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159923, notice RÉGNIER Lucien, Henri par Jacques Girault, version mise en ligne le 16 juin 2014, dernière modification le 27 mars 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Mairie de Thenay. — Archives du comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément