BAZIEU Guy, Eugène, Émile

Par Jacques Girault, Julien Veyret

Né le 6 février 1922 à Bordeaux (Gironde), mort le 21 novembre 1995 à Reims (Marne) ; professeur ; résistant ; militant syndicaliste (SNET).

Fils d’un officier mécanicien de la Marine marchande, Guy Bazieu fréquenta l’école primaire supérieure de Bordeaux, puis entra à l’Ecole normale supérieure de l’enseignement technique, section littéraire (1943-1945) qu’il avait préparée à Poitiers (Vienne).

Réfractaire au Service du travail obligatoire, il organisa avec Jean Bastié une cantine pour les élèves et fut un des dirigeants du Syndicat national de l’enseignement technique à l’école. Professeur d’histoire et géographie à Douai (Nord), à l’Ecole nationale professionnelle de Metz (Moselle) en 1947, puis au collège technique, futur lycée technique Roosevelt de Reims en 1948, il était partisan d’un maintien dans la CGT à la fin des années 1940, et fut le secrétaire de la section du SNET. D’opinions radicales socialistes, puis partisan de la Cinquième République naissante, il se révéla gaulliste.

Il se maria en août 1947 à Reims (Marne) avec Huguette Husson (voir Huguette Bazieu), professeure, fille d’un hôtelier. Ils adoptèrent deux enfants.

Enseignant en classes préparatoires à l’Ecole supérieure de commerce, titulaire d’un doctorat en géographie économique (Sorbonne,1962), Guy Bazieu devint chef de travaux (1962), maître-assistant (1966), chef de laboratoire (1972) au Conservatoire des Arts et Métiers. Il participa à la mise en place du baccalauréat B "Sciences économiques" à la fin des années 1960.

Malade en 1977, mis à la disposition du centre associé de Reims jusqu’à sa retraite en 1984, adepte de la formation continue, il favorisa la création de l’Institut universitaire de technologie de la ville.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article15999, notice BAZIEU Guy, Eugène, Émile par Jacques Girault, Julien Veyret, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 11 septembre 2021.

Par Jacques Girault, Julien Veyret

SOURCES : Le Travailleur de l’enseignement technique. — Sources orales. — Renseignements fournis par son épouse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément