AMIS François, puis Frank [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Breton, probablement originaire de la région de Scrignac (Finistère), François Amis était un ami d’enfance de Louis Goaziou. Parti aux États-Unis vers 1883 à l’âge de quinze ans environ, il se fit mineur à Houtzdale (Pennsylvanie). Membre ou sympathisant du groupe libertaire « Ni dieu ni maître » fondé dans cette cité minière en 1887, il versa son écot à la souscription organisée par Louis Goaziou au profit du journal anarchiste parisien Le Révolté. En 1891, il s’abonna au Réveil des mineurs et contribua à la souscription permanente.

Réinstallé par la suite à Hastings (Pennsylvanie), François Amis, désormais prénommé Frank ne semble plus avoir eu d’activité militante, bien qu’il soit resté en contact avec Louis Goaziou. On sait aussi que ce dernier s’efforça de l’empêcher de sombrer dans l’alcoolisme.

Frank Amis se donna la mort en 1907 la veille de Noël ; il était âgé de quarante ans environ.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article160210, notice AMIS François, puis Frank [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 25 juin 2014, dernière modification le 25 juin 2014.

Par Michel Cordillot

Sources : Le Révolté, 10 septembre 1887 ; Le Réveil des mineurs, 17 octobre 1891 ; L’Union des travailleurs, 9 janvier 1908.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément