BEAUFILS Émile, Louis, Frédéric

Par Claude Pennetier

Né le 15 février 1900 à Paris (IXe arr.), mort le 15 juin 1967 à Montreuil-sous-Bois (Seine, Seine-Saint-Denis) ; employé d’octroi, mécanicien puis ouvrier du livre ; syndicaliste CGTU puis CGT ; militant communiste ; conseiller municipal de Montreuil dans la municipalité de Fernand Soupé (1935-1940), maire adjoint de la municipalité de Daniel Renoult (1945-1953) ; résistant.

Fils d’un menuisier et d’une couturière, Émile Beaufils se maria en octobre 1924 à Montreuil. Il fut successivement employé à l’octroi intercommunal de la région parisienne, mécanicien puis imprimeur. Le troisième congrès de la Fédération CGTU du Livre, réuni à Marseille, du 12 au 15 septembre 1928, l’élut à la commission exécutive (voir Anglade). Militant communiste de Montreuil-sous-Bois (Seine, Seine-Saint-Denis), il entra au conseil municipal le 12 mai 1935 et devint maire adjoint (voir Fernand Soupé). Le conseil de préfecture le déchut de son mandat le 31 mai 1940.

Beaufils participa le 23 juillet 1940 à la tentative d’occupation de la mairie de Montreuil, pour réintégrer « légalement » les élus communistes dans leurs fonctions. Arrêté le 25 juillet, il fut libéré le 12 décembre 1940. Mais il ne reparut pas à son domicile et la police ignorait son adresse en mai 1941. Il fit partie de la Résistance.

Les électeurs de Montreuil le désignèrent à nouveau comme conseiller municipal communiste le 29 avril 1945 (3e adjoint) et le 19 octobre 1947 (2e adjoint) dans les municipalités successives de Daniel Renoult. Il était membre du comité de la section communiste en 1947.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article16022, notice BEAUFILS Émile, Louis, Frédéric par Claude Pennetier, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 2 mai 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. PPo. 101., BA2446 — Compte rendu du IIIe congrès de la Fédération CGTU du Livre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément