BEAUFRET Antoine, Michel, Edmond

Par Alain Dalançon

Né le 8 avril 1881 à Auzances (Creuse), mort le 7 mai 1973 à Sceaux (Hauts-de-Seine) ; instituteur, directeur d’école ; militant syndicaliste du SNI ; militant socialiste, maire d’Aubusson (Creuse) (1945-1953).

Fils cadet de Marie Dupuy, modiste, et d’Arthur Beaufret, perruquier, Antoine Beaufret ne prit la succession de son père qui revint à son aîné.

Instituteur public à Saint-Eloy (Creuse), il effectua son service militaire en 1902-1903.
Il se maria le 15 septembre 1904 avec Marie Louise Thérèse Reuge, fille d’un maçon, institutrice à Auzances (Creuse) où ils bénéficièrent d’un poste double. Leur fils, Jean, y naquit en 1907.

Antoine Beaufret fut remobilisé en août 1914 au 78e régiment d’infanterie et fait prisonnier à Saint-Hilaire-le-Grand (Marne) le 21 décembre 1914. Interné en Allemagne, il fut hospitalisé en Suisse en 1916, d’où il fut rapatrié en septembre 1918 à Limoges mais démobilisé seulement en mars 1919.

Le couple enseigna ensuite à Bellegarde-en-Marche (Creuse) puis à Aubusson (Creuse) où Antoine Beaufret devint directeur d’école. Il militait au Syndicat national des institutrices et instituteurs dont il était le secrétaire de la section départementale de la fin des années 1920 jusqu’en 1932, Jean Chareille lui succédant. Il prit sa retraite à la rentrée 1937.

Sur le plan politique, il fit partie du comité électoral soutenant aux élections législatives de 1936 le député sortant socialiste SFIO dans la circonscription d’Aubusson, Camille Benassy qui fut battu par le candidat radical-socialiste hostile au front populaire, Auguste Chambonnet, un vétérinaire natif d’Auzances.

Antoine Beaufret fut élu maire d’Aubusson en 1945 et le demeura jusqu’en 1953. Elu conseiller municipal en 1953, il fut battu pour retrouver son fauteuil de maire par Auguste Chambonnet.

Durant son mandat de maire, il contribua à la création de l’école primaire de filles « Villeneuve », la plus importante de la ville, jouxtant l’école privée confessionnelle.
Le collège d’Auzances porte le nom de son fils, Jean Beaufret (1907-1982), normalien de la rue d’Ulm, agrégé de philosophie, résistant, spécialiste de Martin Heidegger.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article16025, notice BEAUFRET Antoine, Michel, Edmond par Alain Dalançon, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 10 février 2020.

Par Alain Dalançon

SOURCES : Arch. Dép. Creuse, état civil, registre matricule, 3 M/323.— L’Ecole libératrice, 1929-1935. — Notice DBMOF non signée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément