ARNAUD Jean [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Communiste icarien né en 1801, huissier et cultivateur à Grenoble (Isère), Jean Arnaud figurait au nombre des correspondants de Cabet sous la monarchie de Juillet. Gabriel Delessert, qui avait fait saisir tous les papiers de ce dernier en janvier 1848, considérait Jean Arnaud comme un agent influent de la propagande cabétiste.

Jean Arnaud quitta la France pour les États-Unis le 12 novembre 1848 avec le deuxième Grand départ du Havre. Il était accompagné de ses deux filles, Delphine (19 ans) et Julie (15 ans).

Terriblement déçu par la réalité telle qu’il la découvrit lors de son arrivée à La Nouvelle-Orléans (Louisiane), Jean Arnaud entra en dissidence. Quand Cabet arriva dans cette même ville en janvier 1849, Arnaud fut l’un de ceux qui le prirent le plus durement à parti.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article160287, notice ARNAUD Jean [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 26 juin 2014, dernière modification le 26 juin 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : AN, BB18 1451, doss. 3598 ; BN, Nafr. 18 151, Papiers Cabet, f. 208, lettre à Charles (Louis Krolikowski) ; Le Populaire de 1841, 1er juillet 1849 entre autres ; note de François Fourn.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément