ARNOLD Léon [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Ouvrier verrier, militant anarchiste puis socialiste, Léon Arnold résidait en 1895 à Seatonville (Illinois). Lecteur de L’Ami des ouvriers, il aida ce journal financièrement ; il fit de même pour L’Union des travailleurs quelques années plus tard, alors qu’il avait déménagé à Brookville (Pennsylvanie). En 1903, une brève polémique l’opposa à Jules Quertinmont (alias Spartacus) dans les colonnes de L’Union des travailleurs.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article160292, notice ARNOLD Léon [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 26 juin 2014, dernière modification le 26 juin 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : L’Ami des ouvriers, mai 1995 ; L’Union des travailleurs, 24 décembre 1903, 28 janvier 1904 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément