BARJETTAS Roger, Jean, Eugène [pseudonyme dans la résistance : Lieutenant ?]

Par Delphine Leneveu, Eric Panthou

Né le 22 juillet 1912 à Beaumont-les-Randan (Puy-de-Dôme), fusillé le 26 mars 1944 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ; boucher ; résistant, chef du mouvement des prisonniers de Randan, membre des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et du mouvement Les Ardents.

Fils d’Antoine Barjettas, cultivateur, et de Marie-Madeleine Cottier, sans profession, Roger Barjettas patron boucher à Randan, s’était marié le 25 mai 1937 à Bas-et-Lezat (Puy-de-Dôme) avec Yvonne Desgouttes. Il était père de deux garçons nés en 1938 et 1941 à Randan.
Il fut mobilisé au 92éme Régiment d’Infanterie de Clermont-Ferrand en 1939. Fait prisonnier, il s’évada du camp d’Alençon vers octobre 1940. Il revint ensuite à Randan.
Engagé depuis le mois de janvier 1943 au sein des FFI, mouvement les Ardents, nommé par le colonel GASPARD aux fonctions d’adjoint au chef du groupe de Randan avec le grade de sous-lieutenant. Son pseudonyme semble avoir été lieutenant si on en croit le dossier rempli par sa femme pour l’obtention de la Carte de CVR mais qui est mal écrit.
Roger Barjettas fut arrêté suite à dénonciation le 29 février 1944 à Radan par la Sipo-SD et la police française. Ils avaient retrouvé chez lui un dépôt d’armes. Emprisonné à Vichy (Allier) du 29 février au 4 mars 1944, il fut ensuite emprisonné à Moulins jusqu’au 13 mars puis à Clermont-Ferrand jusqu’au 26 mars 1944.
Condamné à mort le 13 mars 1944 par le tribunal militaire allemand du sud de la France siégeant à Clermont-Ferrand, Roger Barjettas a été fusillé le 26 mars 1944 à la caserne du 92e régiment avec Marcel Fontaine et Robert Méry..
Inhumé à Beaumont-lès-Randan, son nom est inscrit sur le monument aux morts de Randan.
Il a été reconnu Déportés et internés de la résistance (DIR) le 23 Septembre 1952, pour la période du 29 Février au 26 Mars 1944, et homologué Forces françaises de l’intérieur (FFI) du Puy de Dôme du 1er Janvier 1943 au 23 Février 1944, avec le grade de lieutenant. En 1952, à titre posthume, il a reçu la carte de combattant volontaire de la résistance (CVR).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article160334, notice BARJETTAS Roger, Jean, Eugène [pseudonyme dans la résistance : Lieutenant ?] par Delphine Leneveu, Eric Panthou, version mise en ligne le 8 mars 2016, dernière modification le 15 août 2019.

Par Delphine Leneveu, Eric Panthou

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).— AVCC : AC 21 P 702677. Dossier Roger Barjettas .— SHD Vincennes : GR 16 P 33456. Dossier Roger Barjettas .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945 .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme : 2546 W 3429. Dossier d’attribution de la carte de combattant volontaire de la résistance à Roger Barjettas .— MemorialGenweb. — État civil. Compléments par Geneviève Launay.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément