BELLARD Victor (Joseph, Victor) [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Né le 15 février 1820 à Crépy (Oise), Victor Bellard était ouvrier menuisier à Creil. Condamné ou proscrit pour son opposition au coup d’État du 2 décembre 1851, il vécut en exil à Jersey pendant un certain temps. Il s’exila ensuite aux États-Unis.

Bellard fut élu président de l’éphémère section de l’Union républicaine de langue française fondée en 1869 à Paducah (Kentucky). Cette section fut apparemment peu active, si ce n’est qu’en décembre 1870, le Bulletin de l’Union républicaine servait 15 abonnements dans cette localité.

Victor Bellard décéda le 23 décembre 1875 dans le comté de Mansfield Tioga (Pennsylvanie). Sa veuve, née Louise Idelot, obtint une pension au titre de la loi de réparation nationale de 1881.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article160510, notice BELLARD Victor (Joseph, Victor) [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 28 juin 2014, dernière modification le 28 juin 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Arch. privées de la famille Alavoine-Baudains, Liste établie par Eugène Alavoine après 1870 ; AN, F15 4065, dossier 4 ; Bulletin de l’Union républicaine, 15 novembre 1869, 15 décembre 1870 ; Denise Devos, La Troisième République et la mémoire du coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte, Paris, Arch. nat., 1992 ; Note de R. Gossez ; CDRom Maitron.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément