BELVAL Jean-Baptiste [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Mineur français émigré aux Etats-Unis, membre du Parti socialiste, Jean-Baptiste Belval résidait en 1903 à Linton (Indiana). En octobre, il accueillit à son domicile une conférence privée dont Charles Robasse, un ancien du POF de Jules Guesde, fut le principal animateur. Parmi les militants présents, six s’abonnèrent à L’Union des travailleurs.

De sensibilité syndicaliste-révolutionnaire, Jean-Baptiste Belval figura en 1907 parmi les souscripteurs désireux d’aider Benoît Broutchoux, alors emprisonné. À cette date, il travaillait à Pana (Illinois).

Jean-Baptiste Belval demeura un fidèle lecteur de L’Union des travailleurs jusqu’en 1911, versant à l’occasion son obole à la souscription permanente destinée à contenir le déficit du journal.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article160517, notice BELVAL Jean-Baptiste [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 28 juin 2014, dernière modification le 28 juin 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : L’Union des travailleurs, 8 octobre 1903, 18 janvier 1906, 28 janvier 1909 entre autres ; L’Action syndicale, 5 décembre 1907.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément