LONGARINI Joseph, Pompilio

Par Jean-Pierre Besse

Né le 6 mars 1907 à Palvareto (province de Cremona, région Lombardie, Italie), abattu le 9 juin 1944 à Lyon ; ouvrier ; militant communiste ; résistant FTP puis MUR du Rhône.

Joseph Longarini était le fils d’un ouvrier italien venu s’installer en France. Il fut naturalisé français le 3 septembre 1930. Sa mère mourut en Moselle avant que la famille ne s’installât dans le Rhône. Il se maria à Courbevoie en mars 1932 avec Antoinette. Il était alors ouvrier d’usine et domicilié à Montagny (Rhône). Le couple s’installa à Givors, rue Emile Zola, et eut cinq enfants.

Il était secrétaire du syndicat des métaux de Givors en 1936 et militait au parti communiste.

Arrêté le 23 octobre 1939, il fut interné au fort du Paillet vers Dardilly-le-Haut, et libéré le 1er juin 1941. Il entra peu après en résistance au sein des FTP et échappa à l’arrestation en octobre 1943. Il reprit contact avec la Résistance mais cette fois au sein des MUR, groupe Franca, et il devint le responsable départemental du mouvement sous le pseudonyme de Ricard ou de Berger.

Il participait à une réunion clandestine, place Puvis de Chavanne, qui fut l’objet d’une attaque de la police allemande et de la Milice. Au cours de l’escarmouche qui suivit, il fut blessé, tenta de s’enfuir mais fut abattu à l’angle des rues Duquesne et Du Guesclin.

Il fut homologué, à titre posthume, lieutenant FFI en février 1946, la mention « Mort pour la France » lui fut attribuée en octobre 1945.

Depuis décembre 1949, une rue porte son nom à Givors.

Un petit-fils de Joseph Longarini nous écrit : « Dans la "Mémoire Familiale" mon grand-père a été incarcéré à la prison de Montluc à Lyon 3e. Nous n’avons pas de souvenirs concernant une incarcération à Dardilly. Mais peut-être a-t-il été transféré d’une prison à l’autre. »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article160700, notice LONGARINI Joseph, Pompilio par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 1er juillet 2014, dernière modification le 11 février 2020.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : AVCC, Caen, 21P 75539. — Bruno Permezel, Résistants à Lyon, Villeurbanne et aux alentours, Éditions BGA Permezel, 2003. — Note de Thierry Sanglard.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément