BECKER Nicolas

Par Robert Mourer, Pierre Schill

Né le 2 avril 1899 à Rémering-lès-Hargarten (Lorraine annexée), mort le 7 décembre 1966 à Creutzwald (Moselle) ; mineur puis ouvrier aux mines de La Houve (Moselle) ; homme de confiance (Vertrauensmann) dans les années trente puis délégué mineur de 1949 à 1955 ; membre du conseil d’administration des Houillères du Bassin de Lorraine (HBL) à partir de 1954 ; militant du syndicat chrétien des mineurs (UGB, Unabhängiger Gewerkschaftsbund, Fédération des syndicats indépendants chrétiens) puis membre du conseil du syndicat CFTC des mineurs de Lorraine de 1952 à sa mort.

Fils de Pierre, né en 1852 à Rémering-lès-Hargarten (Moselle) et de Anne-Marie née Chodron en 1873 dans la même ville ; marié en octobre 1937 à Rémering-lès-Hargarten avec Marie née Thiel en 1906 à Rémering-lès-Hargarten
Au lendemain de la Première Guerre mondiale, Nicolas Becker assuma des responsabilités comme militant du syndicat chrétien des mineurs aux Mines de La Houve (Moselle) où il venait d’être embauché. Il abandonna son poste de mineur suite à un accident survenu le 12 novembre 1926. Blessé à la poitrine et déclaré invalide du travail, la compagnie minière lui trouva un emploi de journalier qu’il occupa jusqu’à la guerre.
Nicolas Becker fut à la base de la progression de l’implantation du syndicalisme chrétien aux Mines de La Houve où dès 1923 la CFTC était majoritaire aux élections de délégués mineurs et aux élections aux caisses de retraite.
Nicolas Becker était dans les années trente « Homme de confiance » (Vertrauensmann), c’est-à-dire, l’équivalent d’un délégué du personnel aux mines de La Houve (Moselle). Il intervint notamment pour demander une augmentation de salaires destinée à aligner les salaires des mineurs de charbon lorrains sur ceux, plus élevés d’après lui, de ses camarades du nord de la France.
Le début de l’année 1936 fut une période d’intense activité syndicale pour les responsables chrétiens qui cherchaient à consolider l’assise de leur syndicat. Nicolas Becker anima plusieurs réunions de propagande dans le bassin houiller et s’efforça d’assurer la formation de jeunes militants.
Évacue de Moselle en septembre 1939, il rentra en Moselle à l’été 1940 alors que le département lorrain était une nouvelle fois annexé à l’Allemagne et retrouva un emploi peintre aux mines de La Houve. Il y travailla ensuite comme maçon jusqu’à son départ en retraite à la fin du mois de février 1955.
Nicolas Becker reprit son activité militante après la Seconde Guerre mondiale. Il fut élu pour la CFTC aux élections des délégués mineurs du 14 avril 1949 pour la circonscription La Houve (jour) du groupe de des Houillères du Bassin de Lorraine (HBL). Il se représenta à ce poste le 18 avril 1952 et obtint 426 voix sur 906 suffrages exprimés et 947 votants pour 1 073 électeurs inscrits et fut élu au poste de suppléant même s’il était devancé de quelques voix par le candidat de la CGT.
Nicolas Becker était membre du Conseil du Syndicat des ouvriers mineurs CFTC de 1952 jusqu’à son décès. À sa mort Henri Meck* lui rendit un vibrant hommage, voyant en lui l’archétype du « militant actif et dévoué » à la cause du syndicalisme chrétien.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article16082, notice BECKER Nicolas par Robert Mourer, Pierre Schill, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 30 août 2021.

Par Robert Mourer, Pierre Schill

SOURCES : Arch. Houillères du Bassin de Lorraine, dossier personnel ; Vt53-B3 ; Vt233-B95 ; Vt323-B15. — Archives personnelles de Robert Mourer. — Arch. Fédération régionale des mineurs de charbon CGT de Moselle, Le Droit minier, n° 3, mars 1954. — État civil de la commune de Rémering-lès-Hargarten (Moselle). — Jean-Marie Conraud, Militants au travail : CFTC et CFDT dans le mouvement ouvrier lorrain (1890-1965), Nancy-Metz, PUN-Éditions Serpenoise, 1988, 368 p.

ICONOGRAPHIE : Photographie sur sa fiche professionnelle : archives des Houillères du Bassin de Lorraine, dossier personnel (cliché Pierre Schill).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément