VERNIER Pierre

Par Eric Le Normand

Né le 12 mars 1901 à Vinh (Viet Nam), abattu par les Allemands le 10 juin 1944 à La Féclaz dans le massif des Bauges (Savoie) ; docteur ; résistant.

Pierre Vernier exerçait la profession de docteur à Chambéry. Le 10 juillet 1943, il fut arrêté par les autorités de Vichy qui le soupçonnait d’appartenir à la Résistance. Après un court séjour au camp d’internement de Saint-Paul d’Eyjeaux (Haute-Vienne), il put rejoindre la Savoie.

Il s’était engagé très tôt dans la Résistance et rejoignit les Mouvements unis de Résistance (MUR) dès le mois d’octobre 1943. Son action clandestine fut importante au sein du service de santé ou de l’organisation en général.

Après le débarquement allié en Normandie le 6 juin 1944, il se rendit dans les Bauges où les sédentaires et les volontaires affluaient de toutes parts. Il prit en main l’organisation du service de santé. Il trouva la mort le 10 juin alors que les Allemands lançaient une attaque en direction de La Féclaz.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article160861, notice VERNIER Pierre par Eric Le Normand, version mise en ligne le 2 juillet 2014, dernière modification le 31 mars 2017.

Par Eric Le Normand

SOURCES : Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) Savoie.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément