BURGERT (ou BURGUET) Émile [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Mineur français parti aux États-Unis sans doute à la suite d’une mise à l’index, Émile Burgert étaitinstallé à Coffeen (Illinois) en 1908. Il participa le 18 octobre chez Jules Morontin à une réunion des anciens membres de la CGT au cours de laquelle 2 dollars 75 furent collectés pour L’Union des travailleurs. À peu près à la même époque, il participa à la fête spontanée qui salua l’arrivée à Panama (Illinois) d’Arthur Corbisez. Là encore une collecte fut organisée au profit du journal, à laquelle il versa son écot.

Sans doute de sensibilité syndicaliste-révolutionnaire, Émile Burgert participa en 1912 à la souscription destinée à hâter la libération des deux dirigeants des IWW Joe Ettor et Arturo Giovannitti. Il travaillait alors à Eldorado (Illinois).

Émile Burgert figura sur la liste des abonnés de L’Union des travailleurs de 1908 à 1911 (au moins).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article161044, notice BURGERT (ou BURGUET) Émile [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 4 juillet 2014, dernière modification le 4 juillet 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : L’Union des travailleurs, 15 octobre, 29 octobre 1908, 6 janvier 1910, 8 août 1912 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément