BELHACHE Claude, Maurice, Gaston

Par Jacques Girault

Né le 17 novembre 1933 à Bolbec (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 18 mars 2000 à Lillebonne (Seine-Maritime) ; instituteur en Seine-Maritime ; militant syndicaliste SNI ; militant communiste.

Fils d’une ouvrière du textile, pupille de la Nation, et de Paul Belhache, ouvrier du textile puis de la métallurgie, maire communiste de Bolbec Claude Belhache reçut seulement le baptême catholique. Après avoir suivi la scolarité du cours complémentaire de Bolbec, il entra à l’École normale d’instituteurs de Rouen en 1949. Membre du Syndicat national des instituteurs, il fut le délégué normalien en 1953-1954. Membre de l’Union de la jeunesse républicaine de France depuis 1949, il adhéra au Parti communiste français à Rouen en 1951.

Instituteur à Bolbec depuis 1954, puis directeur de l’école Victor Hugo à partir de 1967, Belhache y resta jusqu’à sa retraite en 1989. Il se maria en décembre 1955 à Bolbec avec Monique Daniault (voir Monique Belhache), professeur d’enseignement général au collège technique de Bolbec depuis 1954, puis en 1967. inspectrice de l’enseignement technique en sciences et sciences appliquées, membre du PCF. Le couple eut deux enfants.

Belhache, ancien membre de la FEN-CGT, devint responsable cantonal du Syndicat national des instituteurs en 1959. Il faisait partie des bureaux du Comité départemental d’action laïque et du Comité départemental de France-RDA. Sa candidature pour le stage des instituteurs communistes en 1960 fut acceptée.

Responsable CDH et secrétaire à l’organisation de la section communiste de Bolbec, responsable des pages départementales de l’Humanité-Dimanche, Claude Belhache était souvent en désaccord avec la ligne du PCF développée par la direction de la Fédération de Seine-Maritime. Il représenta le PCF aux élections pour le conseil général en 1982 en remplacement de son père, contre l’avis de la fédération communiste et de certains adjoints communistes. Le candidat socialiste fut élu.

Toujours membre du PCF, comme son épouse, Claude Belhache, décédé à l’hôpital de Lillebonn, fut incinéré.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article16127, notice BELHACHE Claude, Maurice, Gaston par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 8 février 2019.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. comité national PCF — Renseignements fournis par l’épouse de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément