CLÉMENT Charles [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Militant libertaire résidant à Charleroi (Pennsylvanie), Charles Clément était membre du groupe anarchiste local en 1896. Il figurait également à cette date au nombre des lecteurs-souscripteurs de L’Ami des ouvriers.

Rallié au socialisme, Charles Clément s’abonna à L’Union des travailleurs en juin 1904. Il devait en demeurer un abonné fidèle et dévoué jusqu’à la disparition de ce journal en 1916. Il versa à maintes reprises son écot à la souscription permanente visant à contenir le déficit, et n’hésita pas à payer de sa personne en donnant un coup de main pour installer la nouvelle presse.

Militant mutualiste, Charles Clément fut élu membre du conseil de direction de L’Indépendance de Charleroi en août 1905, et il en devint président en décembre 1906. À ce titre, il fut en 1909 et 1911 un des principaux organisateurs des soirées festives organisées au profit de L’Union des travailleurs.

En 1912, Charles Clément fut désigné par les socialistes de Charleroi pour présider le grand meeting de soutien aux travailleurs de Lawrence en grève à l’appel des IWW pour « du pain et des roses ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article161355, notice CLÉMENT Charles [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 8 juillet 2014, dernière modification le 8 juillet 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : L’Ami des ouvriers, 15 mars 1896 ; L’Union des travailleurs, 30 juin 1904, 3 août, 7 septembre 1905, 13 décembre 1906, 29 juillet 1909, 23 février 1911, 28 mars 1912, 7 septembre 1916 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément