ROBBA Clotaire, Antoine, Joseph

Par Frédéric Stévenot

Né le 7 mai 1910 à Chézy-sur-Marne (Aisne), fusillé le 8 novembre 1941 à Villiers-en-Bière (Seine-et-Marne) ; carrier ; militant communiste clandestin ; résistant FTPF-Front national.

Fils de Jacques Robba, terrassier, et d’Isabelle Moret, sans profession, célibataire, domicilié à Moisenay (Seine-et-Marne), Clotaire Robba fut arrêté le 28 septembre 1941 dans son département, par la gendarmerie française, pour « propagande communiste anti-allemande et détention d’armes ».

Il était membre du Front national depuis le 1er septembre 1941 et des Francs-tireurs et partisans français (FTPF). Interné au camp de Rouillé (Vienne) du 28 septembre au 9 octobre 1941, il fut transféré à la prison de Melun, puis à celle de Fontainebleau le 28 octobre. Il fut déféré devant le tribunal militaire allemand FK 680 de Melun (Seine-et-Marne), et condamné à mort le 30 octobre 1941.
Il a été fusillé le 8 novembre 1941, à 18 h 44, par les autorités allemandes au stand de tir de la Glandée, aux Monts-de-Faÿ, au nord-ouest de la forêt de Fontainebleau, avec ses quatre camarades communistes Pierre Berger, Marcel Marneux, Gaston Messence et Georges Leguay.

Une stèle commémorative a été dressée, dans la forêt, au carrefour des routes de la Plantation et des Paquets, dans la plaine de la Glandée, derrière la maison forestière, à 600 m. du stand de tir. Le nom de Clotaire Robba est également gravé sur le mémorial des fusillés, déportés et internés et le monument aux morts de Melun.

« Fusillé par les Allemands », Clotaire Robba fut reconnu « mort pour la France » (AC 21 P 142020) à titre militaire. Il fut homologué DIR et RIF (GR 16 P 513736). La médaille de la Résistance lui fut décernée à titre posthume (décret du 23 fév. 1959, JO du 7 mars).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article161527, notice ROBBA Clotaire, Antoine, Joseph par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 9 juillet 2014, dernière modification le 15 août 2018.

Par Frédéric Stévenot

SOURCES : SHD, dossiers adm. résistants. DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). Liste des médaillés de la Résistance à titre posthume (ap. 1948). — Sites Internet : Mémorial GenWeb ; Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément