GOUGAUD Jean, Joseph, Désiré, Sébastien

Par Alain Prigent, Serge Tilly, Jean-Pierre-Husson, Jocelyne Husson

Né le 7 novembre 1924 à Thionville (Moselle), fusillé après condamnation à mort le 15 juillet 1944 à Vannes (Morbihan) ; mécanicien ; résistant ; FFI.

Jean Gougaud était le fils de Joseph Marie Gougaud, originaire de Theix (Morbihan), adjudant au 38e régiment d’aviation à Thionville en 1924, retraité en 1944, et d’Angèle Marie Adolphine Hédant, originaire de l’île d’Arz (Morbihan), sans profession. Célibataire, il était domicilié à Vannes (Morbihan) où il exerçait la profession de mécanicien.

Il appartenait depuis le 1er janvier 1944 au 1er Bataillon FFI (AS) du Morbihan commandé par Raymond Le Vigouroux, [pseudonyme dans la Résistance : commandant Hervé ]. Dans la nuit du 6 au 7 mai, à Saint-Avé, il a été blessé par une patrouille allemande à proximité de la voie ferrée reliant Rennes à Redon dont les rails avaient été déboulonnés.
Interné du 6 mai au 15 juillet à la prison de Vannes, il a été condamné à mort par le tribunal militaire allemand de Vannes (FK 750) au motif de « sabotage de voie ferrée ».
Il a été fusillé le 15 juillet 1944 dans la prison de Vannes, 12 Place Nazareth.
L’acte numéro 442 dressé en mairie de Vannes le 7 août 1944 qui le déclarait « décédé 12 Place Nazareth à Vannes le 24 juillet 1944 », a été rectifié le 7 juillet 1949 par une mention déclarant qu’il est décédé le 15 juillet 1944.

Jean Gougaud a obtenu la mention « Mort pour la France » et a été homologué FFI. Il a reçu à titre posthume de la Médaille militaire. La Médaille de la Résistance lui a été attribué à titre posthume en 1946, ainsi que le titre d’Interné Résistant en 1950 et le titre de Combattant volontaire de la Résistance en 1952.

Dans le Morbihan, à Saint-Avé, le nom de Jean Gougaud est inscrit sur le mémorial des fusillés.
À Vannes, où une rue porte son nom, il figure sur la liste « Guerre 1939-1945 - Morts pour la France - Résistants-Déportés politiques-Fusillés » du monument aux morts, sur le plateau de la Garenne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article161583, notice GOUGAUD Jean, Joseph, Désiré, Sébastien par Alain Prigent, Serge Tilly, Jean-Pierre-Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 9 juillet 2014, dernière modification le 19 juillet 2021.

Par Alain Prigent, Serge Tilly, Jean-Pierre-Husson, Jocelyne Husson

Sur le mémorial des fusillés à Saint-Avé
Sur le mémorial des fusillés à Saint-Avé
Sur le monument aux morts de Vannes
Sur le monument aux morts de Vannes
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen, 21 P 617 874 et 21P 198479. — SHD, Vincennes, GR 16 P 264576. — Arch. Dép. Morbihan, 2 W 11 308, exécutés par les Allemands, et 1840 W 5, fonds ONACVG-56. — J.-P. Besse, T. Pouty, Les fusillés. Répression et exécutions pendant l’Occupation (1940-1944), Éd. de l’Atelier, 2005. — Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur éditeur à Mayenne, 1978. — Mémorial GenWeb. — État civil, Thionville (acte de naissance) ; Vannes (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément