QUÉROUIL Guy, Albert, Aimé, Henry

Par Yves Guillauma

Né le 30 juin 1898 à Rochefort-sur-Mer (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), mort le 22 décembre 1950 à Neuilly-sur-Seine (Seine, Hauts-de-Seine)  ; employé de banque  ; maire de Fontcouverte (Charente-Inférieure, Charente-Maritime).

Né à Rochefort-sur-Mer où ses parents étaient instituteurs, Guy Quérouil y fit ses études primaires et secondaires. C’est également dans cette ville qu’il fit son service militaire, avec le grade de quartier-maître fourrier, et qu’il s’est marié le 15 novembre 1920 avec Juliette Portmann, née le 29 mai 1896 à Langres (Haute-Marne), institutrice.

Employé à la Banque de France à Saintes, Guy Quérouil s’installa avec son épouse à Fontcouverte dont il devint le maire le 12 mars 1938, à la suite de la démission de Désiré Royer, qui avait succédé le 8 avril 1936 à Ernest Corbinaud, devenu le premier magistrat de la petite commune à la suite des municipales des 5 et 12 mai 1935. Sa liste remporta les élections d’avril-mai 1945 et il fut confirmé dans sa fonction de maire jusqu’à sa démission en octobre 1946, à la suite de sa mutation professionnelle en Vendée.

Il fut le plus important porteur de parts (40 sur 500) lors de la constitution de la SARL éditrice du journal La Libération d’Aunis et de Saintonge à Saintes fin janvier 1945, journal publié d’abord sous la direction du Comité de Libération, puis du parti socialiste en Charente-Maritime. Il est décédé à Neuilly-sur-Seine le 22 décembre 1950.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article161699, notice QUÉROUIL Guy, Albert, Aimé, Henry par Yves Guillauma, version mise en ligne le 25 juillet 2014, dernière modification le 25 juillet 2014.

Par Yves Guillauma

SOURCES : Arch. Dép. Charente-Maritime, 15 W 279. — Arch. Nat. F 1cII 330. — État civil de Rochefort. — Arch. Mun. de Fontcouverte.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément