DROUARD (ou DROUHARD) Élie [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Communiste icarien, Drouard fut désigné pour faire partie de la première Avant-garde icarienne. Ses membres embarquèrent au Havre le 3 février 1848 pour aller fonder une société idéale au Texas sous les ordres de Gouhennant.

Après l’échec sans appel de cette première tentative d’implantation, Drouard décida de rester à Shreveport (Louisiane) plutôt que d’accepter le repli vers la Nouvelle-Orléans ordonné par Favard. Il fonda ensuite avec Bourgeois et Gouhennant une petite Icarie sur les terres de la concession Peters près de Dallas (Texas). Cette exploitation où le travail était mis en commun prospéra rapidement. Lorsque le cabétiste Prudent vint en 1850 au Texas pour explorer les possibilités d’y réinstaller une colonie icarienne, Drouard et ses compagnons l’encouragèrent vivement à œuvrer dans ce sens.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article162336, notice DROUARD (ou DROUHARD) Élie [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 6 août 2014, dernière modification le 6 août 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Le Populaire de 1841, 6 février, 17 décembre 1848, 1er juillet 1849 entre autres ; Dale Larsen (ed.), A History and Census of the Icarian Communities : Soldiers of Humanity, The National Icarian Heritage Society, sl, 1998, p. 54 ; notes de François Fourn et Robert Sutton.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément