BENGOCHEA Yvette, Marie

Par Jacques Girault

Née le 18 avril 1916 à Bordeaux (Gironde), morte le 16 juillet 2011 à Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques) ; institutrice ; militante communiste en Seine-Inférieure/Maritime puis dans les Pyrénées-Atlantiques ; conseillère municipale de Gonfreville-l’Orcher (Seine-Inférieure/Maritime).

Yvette Bengochea
Yvette Bengochea

Fille d’un douanier, Yvette Bengochea obtint le brevet élémentaire à Oloron-Sainte-Marie et le brevet supérieur à Aire-sur-l’Adour (Landes). Nommée institutrice en Seine-et-Marne, département « déficitaire », elle y rencontra Pierre Eprinchard dans une auberge de la jeunesse. Ils se marièrent en décembre 1939 à Urdos (Basses-Pyrénées/ Pyrénées-Atlantiques). Ils eurent une fille. Le couple et leur fille partirent en Seine-Inférieure où son mari, instituteur, était nommé à l’école primaire supérieure de Montivilliers. Elle enseigna à l’école de Criquetôt-l’Esneval puis en 1942 à Gonfreville-l’Orcher. Une deuxième fille naquit puis son mari partit dans les troupes d’occupation en Allemagne. Le couple alors se sépara, puis divorça.
Membre du Parti communiste français depuis 1945, elle fut élue conseillère municipale de Gonfreville-l’Orcher (Seine-Inférieure/Maritime) où elle enseignait. Elle militait à l(Union des femmes françaises.
Elle obtint sa mutation en 1956 dans les Basses-Pyrénées, après l’avoir demandé pendant onze années. Nommée à Aramits puis l’année suivante à Bidart, elle devint institutrice à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) en 1964 et y enseigna jusqu’à sa retraite en 1971. Elle y fut la secrétaire, puis membre seulement du bureau, puis à nouveau secrétaire, de la section communiste de Biarritz. Elle devint membre de la commission fédérale de contrôle financier en 1964 et y demeura jusqu’en 1971. En tête de la liste communiste aux élections municipales de Biarritz en 1971, elle fut candidate suppléante aux élections législatives de 1973 dans la troisième circonscription de Mauléon.
Retraitée, elle s’installa à Anglet et y habita jusqu’en 1981, année où elle se rapprocha de ses enfants à Mourenx. En 2008, elle vint habiter chez eux à Monein, commune voisine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article16242, notice BENGOCHEA Yvette, Marie par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 4 novembre 2019.

Par Jacques Girault

Yvette Bengochea
Yvette Bengochea

SOURCE : Arch. du comité national du PCF. — Renseignements fournis par la famille de l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément