PLANÈS Marcel, Dieudonné, Justin

Par Claude Pennetier

Né le 12 mai 1909 à Montagnac (Hérault), mort le 31 mai 1963 à Pantin (Seine, Seine-Saint-Denis) ; syndicaliste CGT des PTT en Algérie et à Paris ; secrétaire de la Fédération CGT des Postes et Télécommunications.

Fils de Jean François Planès, cultivateur, et de Aïde Augustine Pinchard, sans profession, Marcel Planes fut nommé surnuméraire à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) le 16 novembre 1926 puis à le 26 février 1927 Gisors (Eure). Il fit son service militaire en 1928 au 80e RI de Narbonne et réintègra les PTT à Paris-Poste le 16 mai 1929. Il fut postier en Algérie et militant de la CGT.

Suspendu de fonction le 18 juin 1940 en raison de ses activités syndicales, il connut la révocation le 25 avril 1941. Il avait été arrêté et interné comme communiste à Maison-Carrée.
Marcel Planes fut réintégré contrôleur principal Magny-en-Vexin (Seine-et-Oise, Vaald’Oise). Il finit sa carrière comme cadre A, inspecteur central PX.

Il était devenu membre du bureau fédéral et secrétaire à la propagande en de la Fédération CGT des PTT en avril 1945. Secrétaire des agents en 1948, il resta secrétaire fédéral jusqu’à son décès en 1963. Il était membre Conseil supérieur de la fonction publique.

Sa femme, Irma Planes, était contrôleur PTT à Paris 19. Le couple s’était marié le 30 mars 1946 à Alger et avait une fille née en 1947.

Marcel Planes fut enterré au cimetière de Pantin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article162565, notice PLANÈS Marcel, Dieudonné, Justin par Claude Pennetier, version mise en ligne le 16 septembre 2014, dernière modification le 26 septembre 2014.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. IHS des PTT. — La Vie ouvrière, nº 980, 12 juin 1963, p. 14. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément