FALCE Germain [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Arrivé aux États-Unis en 1903, Germain Falce se fit mineur à Charleroi (Pennsylvanie). Il avait quitté une position lucrative en France pour partir outre-Atlantique et ses économies avaient rapidement fondu. Il ne se plaisait pas en Amérique et en même temps il nourrissait des espoir insensés de réussite et de gloire en tant que musicien.

Victime d’un accident du travail à la mine et blessé au pied, il se noya en mai 1904. Il était membre de L’Indépendance de Charleroi et du syndicat des mineurs (qui versa 80 dollars pour ses funérailles). L’éloge funèbre fut prononcée par Séraphin Ulens.

Germain Falce laissait une veuve et un orphelin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article162660, notice FALCE Germain [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 16 août 2014, dernière modification le 16 août 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : L’Union des travailleurs, 26 mai 1904, 30 juin 1904.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément