PINTUS Joseph

Par Julien Lucchini

Né le 17 mars 1918 à Sassai (Italie) ; ajusteur ; militant communiste de La Ciotat (Bouches-du-Rhône) ; syndicaliste CGT.

Fils d’Ange Pintus, ouvrier cimentier, et d’Antoinette Pintus, sympathisante communiste, sans profession, Joseph Pintus était titulaire d’un CEP et d’un CAP. Il adhéra aux Jeunesses communistes en 1936 et en fut secrétaire jusqu’en 1938. Avant guerre, il effectua son service militaire dans l’infanterie.

Durant l’Occupation, Joseph Pintus fut en liaison avec Ange Colombi. Prisonnier au stalag IV A et IV B, renvoyé à Saint-Nazaire en 1941, il passa clandestinement la ligne de démarcation. Sergent FFI et chef de détachement au groupe FTPF de La Ciotat, il fut démobilisé en 1945. Il avait adhéré au Parti communiste en 1944.

Responsable aux jeunes en 1945, Joseph Pintus fut secrétaire de section à partir de 1947. En 1945, il avait suivi une école de section puis, en 1946, une école fédérale.

Ajusteur au chantier de constructions navales de La Ciotat, il avait adhéré en 1935 à la fédération des Métaux de la CGT et y militait toujours en 1952. De 1949 à 1952 au moins, il avait été délégué syndical de son entreprise.

Proposé par la direction fédéral qui le décrivait comme un "militant solide" au comité fédéral, Joseph Pintus y fut élu et en fut membre du en 1952. Il faisait alors également partie du secrétariat de la section locale de La Ciotat et militait à sa cellule Timbaud.

Responsable du bassin minier l’année suivante, il intégra alors le bureau fédéral, où il siégea jusqu’en 1956, puis fut membre du secrétariat fédéral jusqu’en 1959.

Désigné directeur adjoint d’une école centrale de quatre mois en 1957, il y remplaça Paul Courtieu. Il fut affecté à Paris comme collaborateur de la section des écoles, sur proposition de Paul Courtieu, il fut muté dans la capitale et quitta ses responsabilités fédérales en 1959.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article162852, notice PINTUS Joseph par Julien Lucchini, version mise en ligne le 21 août 2014, dernière modification le 2 septembre 2014.

Par Julien Lucchini

SOURCE : Arch. comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément