FOUQUET E. [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Mineur anarchiste installé à Chicopee (Kansas), E. Fouquet avait personnellement connu Louis Goaziou et était un lecteur assidu de ses journaux. Il mourut le 25 mars 1895 et 150 à 200 compagnons portant une cocarde rouge accompagnèrent le convoi funéraire. Des discours révolutionnaires furent pronconcés au cimetière par Julien Bernarding, Philémon Gourceaux et Jean Buset (voir ces noms).

E. Fouquet laissait derrière lui une famille nombreuse, dont les membres étaient bien décidés à reprendre le flambeau de ses idées.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article162887, notice FOUQUET E. [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 21 août 2014, dernière modification le 21 août 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : L’Ami des ouvriers, mars 1895.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément