FRÉMONT Louis [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Né en France en 1817, Louis Frémont participa à la journée insurrectionnelle du 22 janvier 1871 comme tambour dans une compagnie de gardes nationaux du XVIIIe arr. Ayant décidé de s’expatrier aux États-Unis, il arriva en 1877 ou 1878 avec son épouse (née Nathalie Leiger en 1822) et leurs deux filles pour s’installer à Keokuk (Indiana). Rapidement, les Frémont demandèrent leur admission en Icarie (ils étaient en parentée avec Jules Renaud, un ancien Icarien) ; ils furent admis dans la Nouvelle Icarie en mars 1880.

Dans ses souvenirs, Marie Marchand les a décrits comme une famille de Parisiens typiques, toujours gais, semblant n’avoir jamais aucun souci, et dont la maison était devenue le point de ralliement de la jeunesse icarienne. Leurs filles Amanda (née vers 1850) et Irma (née vers 1851) épousèrent respectivement Valmore Caillé et Armel Marchand (voir ces noms).

La famille Frémont quitta Icarie en mars 1884. Frémont et ses gendres s’installèrent comme fermiers à Creston (Iowa), à quelques miles du site d’Icarie.

Louis Frémont mourut en mars 1887 à Creston. Son décès fut annoncé, sans doute à sa demande, aux lecteurs du Révolté par une lettre d’Alexis Marchand.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article162925, notice FRÉMONT Louis [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 22 août 2014, dernière modification le 22 août 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Le Révolté, 19-25 mars 1887 ; Marie Marchand-Ross, Child of Icaria, New York, City Printing Company, 1938 ; Jules Prudhommeaux, Icarie et son fondateur Étienne Cabet, Paris, Cornély & cie, 1907, p. 593, 597 ; Dale Larsen (ed.), A History and Census of the Icarian Communities : Soldiers of Humanity, The National Icarian Heritage Society, sl, 1998, p. 214 ; note de Robert Sutton.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément