RABARDEL Paulette, Angélique, Eugénie épouse PONS

Par Alain Prigent

Née le 27 janvier 1914 à Bourseul (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor), morte le 1er février 2008 à Vaxy (Moselle) ; institutrice ; militante syndicale et communiste ; déplacée d’office en octobre 1939.

Paulette Rabardel était la fille de Marie-Ange Rabardel et Séraphine Rabardel, instituteurs qui furent des militants syndicaux et politiques importants dans les Côtes-du-Nord. Paulette Rabardel fit ses études primaires à Pluduno puis à Saint-Brieuc. Dans un témoignage elle montra la proximité de ses parents avec le père de Louis Guilloux, cordonnier à Saint-Brieuc. Elle fréquenta le collège de jeunes filles de Saint-Brieuc (1925-1932) puis le lycée de Nantes (1932-1933). Après avoir obtenu son baccalauréat en 1932, elle entra dans l’enseignement en 1935 effectuant pendant trois années des services auxiliaires. Elle fut élève de la section technique du lycée Fénelon à Paris (1933-1935) comme étudiante. Elle enseigna comme titulaire successivement à Ploubalay (1938), à Bourseul (1939), puis à Sévignac (1940-1944). A la suite du procès intenté à sa mère en octobre 1939, elle fut déplacée à Sévignac à la rentrée de Pâques 1940.
Après la Libération elle enseigna à Plouer-sur-Rance (1944-1951), puis à Saint-Samson-sur-Rance (1951-1963) et enfin à Lanvallay où elle prit sa retraite. La commission centrale retint ses services de Résistance du 1er juillet 1942 au 30 septembre 1944.

Elle épousa Francisco Pons, né le 15 mars 1913 à Mahon (Baléares, Espagne), instituteur et républicain espagnol. Le mariage eut lieu à Notre-Dame-du-Guildo (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor) le 10 août 1945. Elle fut très affectée par le décès de sa soeur aînée, Odile, en septembre 1935. Son frère Louis Rabardel* fut un militant communiste de premier plan dans le Finistère puis dans la région parisienne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article162996, notice RABARDEL Paulette, Angélique, Eugénie épouse PONS par Alain Prigent, version mise en ligne le 23 août 2014, dernière modification le 23 août 2014.

Par Alain Prigent

SOURCES : Arch. dép. Côtes d’Armor, 1T1610, dossier professionnel versé par l’inspection académique, 2W134. —Alain Prigent, Les instituteurs des Côtes-du-Nord sous la IIIe République (Laïcité, amicalisme et syndicalisme), Editions Astoure, 2005. —Alain Prigent, Histoire des communistes des Côtes-du-Nord (1920-1945), Saint-Brieuc, 2000. —Paulette Pons, Le cordonnier à l’échoppe, Confrontations, Bulletin de la société des Amis de Louis Guilloux, N°11, Janvier 2000. —Entretien en janvier 1997.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément