GENAUX Alfred [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Secrétaire de la section francophone du Socialist Labor Party de Daniel De Leon implantée dans le quartier du South Side de Pittsburg (Pennsylvanie), Alfred Genaux fit parvenir fin 1898 à la rédaction de La Tribune libre la somme de 7 dollars 50 qui avait été votée par la section.

Alfred Genaux s’abonna à L’Union des travailleurs en août 1906. Il travaillait alors à Point Marion (Pennsylvanie). En 1908, au cours d’une soirée entre militants, il entonna une chanson socialiste avant de faire passer le chapeau au profit de l’hebdomadaire socialiste.

Sans doute proche de la mouvance syndicaliste-révolutionnaire, Alfred Genaux versa son écot à la souscription organisée en mars 1912 au profit des travailleurs de Lawrence, alors en grève à l’appel des IWW pour « du pain et des roses ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article163031, notice GENAUX Alfred [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 24 août 2014, dernière modification le 24 août 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : La Tribune libre, 29 décembre 1898 ; L’Union des travailleurs, 9 août 1906, 23 juillet 1908, 21 mars 1912 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément