WALDHART Eugène [WALDHARTT Eugène, Gustave]

Par Léon Strauss

Né le 13 décembre 1890 à Strasbourg (Basse-Alsace annexée), mort le 14 septembre 1919 à Strasbourg (Bas-Rhin) ; tailleur de pierre à Strasbourg, puis magasinier de coopérative, puis permanent syndical ; syndicaliste des Syndicats libres, puis de la CGT, coopérateur, social-démocrate, puis socialiste SFIO ; secrétaire permanent du syndicat des employés de Strasbourg avant et après la Grande Guerre, premier secrétaire de la Fédération SFIO du Bas-Rhin en 1919.

Eugène Waldhart, qui était sculpteur sur pierre, présida longtemps le syndicat des Steinarbeiter (ouvriers de la pierre) à Strasbourg. En janvier 1908, dans un rapport à la Gaukonferenz (Conférence régionale) à Karlsruhe, il recommanda d’éviter la violence pendant les luttes. Selon lui, les femmes étaient souvent un obstacle à la syndicalisation. Il insista sur l’importance de la tuberculose. Il est nécessaire de syndiquer les collègues italiens, surtout dans la branche du granit. Dans les années suivantes, il entra au service du mouvement coopératif comme magasinier d’une filiale de la société coopérative de consommation de Strasbourg. Jusqu’à la guerre, il président la section strabourgeoise du Zentralverband der Handlungsgehilfe(Fédération des employés de commerce). Il fit partie de la délégation du Cartel des Syndicats libres de Strasbourg au Congrès des Syndicats libres d’Alsace-Lorraine le 7 juin 1914. Mobilisé dans l’armée allemande comme brancardier, il fut engagé notamment dans les batailles des Carpathes. Il y contracta, pendant les terribles mois d’hiver, une congestion des reins, qui fut responsable de sa mort prématurée. Muté sur le front occidental, il fut fait prisonnier par l’armée anglaise. Transféré dans le camp des Alsaciens à Saint-Rambert (Loire), il travailla dans une usine d’armement. Libéré, il fut engagé le 13 mai 1919 comme secrétaire permanent du Syndicat CGT des employés d’industrie et du commerce d’Alsace et de Lorraine. Militant de longue date au SPD, il passa à la SFIO . Il fut élu le 6 avril 1919 premier secrétaire de la fédération du Bas-Rhin, délégué à la conférence régionale et au congrès national. A sa mort, à 39 ans, il laissa une veuve née Emilie Pedraglio, et un fils de neuf ans. Lors de ses obsèques civiles, son éloge funèbre fut prononcé par Jacques Peirotes*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article163080, notice WALDHART Eugène [WALDHARTT Eugène, Gustave] par Léon Strauss, version mise en ligne le 17 septembre 2014, dernière modification le 17 septembre 2014.

Par Léon Strauss

SOURCES : EC de Strasbourg. — Die Freie Presse, Strasbourg, 22 janvier 1908, juin 1914, 7 avril, 16 et 18 septembre 1919, 9 février 1920. — Der Republikaner, Mulhouse, 17 septembre 1919.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément