PITAVAL Jeanne, Stéphany [née VORON]

Par Julien Lucchini

Née le 3 août 1906 à Sorbiers (Loire), morte en 2003 ; ménagère ; militante communiste.

Fille de Benoît Voron, mineur, et de Marie, Étiennette Besson, couturière, Jeanne Voron était ménagère. Elle épousa Pierre Pitaval le 17 octobre 1929 à Sorbiers.
Jeanne Pitaval fut emprisonnée en mars 1950 au Fort Montluc à Lyon (Rhône) pour actions contre le transport de matériel militaire en Indochine.

Adhérente du Parti communiste et du Mouvement de la Paix, Jeanne Pitaval fut candidate de son parti aux élections législatives du 17 juin 1951, mais ne fut pas élue. Membre du bureau fédéral de la Loire 1953 à 1956, Jeanne Pitaval siégea, en 1953, à la commission centrale de contrôle financier du PCF.

Elle est dite parfois "cheminote" mais c’est comme "ménagère" qu’elle figure dans dans les dossiers du Parti communiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article163082, notice PITAVAL Jeanne, Stéphany [née VORON] par Julien Lucchini, version mise en ligne le 25 août 2014, dernière modification le 11 février 2020.

Par Julien Lucchini

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Notes de Jean-Michel Steiner. — Le Patriote, année 1950— Archives CEDMO42. — La Tribune des cheminots. — Notes de Jean-Pierre Bonnet. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément