RIOU Marcel

Par Alain Prigent

Né à Saint-Denis (Seine, Seine-Saint-Denis) ; instituteur ; militant du SNI ; militant du PCF des Côtes-du-Nord (Côtes d’Armor).

Marcel Riou était le fils de Pierre, Marie Riou, gazier à Saint-Denis, originaire de Peumerit-Quintin (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor), et d’Anne-Marie Baudan, originaire de Glomel, ménagère.

Orphelin à 10 ans, il fut élevé avec ses trois autres frères et sœurs en bas âge par sa mère, sans ressources. En 1943, il entra au lycée de Saint-Brieuc comme élève-maître. Après la décision des autorités de Vichy, en janvier 1944, de reléguer les normaliens des Côtes-du-Nord à Beaufort-en-Vallée (Maine-et-Loire) à la suite des actes de résistance au lycée de Saint-Brieuc, il quitta l’Anjou le 7 juin avec ses camarades, sans souci des sanctions après l’annonce du débarquement. Revenu en Bretagne à pied en juillet 1944, il participa aux combats de libération dans un groupe de FTP. Il adhéra aux Jeunesses communistes cette année-là. En 1945, il partit comme volontaire sur les chantiers de la reconstruction du Havre. Revenu dans les Côtes-du-Nord, il s’occupa du mouvement “Vaillants et Vaillantes“ avec Simone Ollivier, mouvement dont il était le commissaire départemental. Militant du Syndicat national des instituteurs, il fut élu en 1955 secrétaire du comité cantonal de défense laïque organisant dans le canton de Matignon la défense de l’école publique. Il fut ensuite nommé à Loudéac. Domicilié à Saint-Potan en La Motte près de Loudéac, il fut candidat du Parti communiste français à l’élection cantonale de Loudéac en 1961, obtenant dans une quadrangulaire, 285 voix sur les 5 126 suffrages exprimés soit 5,5 %. Il se désista pour Adolphe Perrault, le candidat socialiste au second tour.

Son frère Jean Riou et son beau-frère Guillaume Conan furent des militants du PCF.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article163356, notice RIOU Marcel par Alain Prigent, version mise en ligne le 29 août 2014, dernière modification le 30 mars 2021.

Par Alain Prigent

SOURCES : Composition des comités fédéraux et fichier des élus et des candidats de la Fédération des Côtes-du-Nord du PCF établis par Gilles Rivière. — Arch. de la FSU 22 (bulletins des sections départementales du SNI et de la FEN). — Une semaine dans les Côtes-du-Nord, supplément de l’Humanité Dimanche (1956-1968), n° 665, 28 mai 1961. —Marcel Alory, L’Union de la Jeunesse Patriotique Républicaine de France dans les Côtes-du-Nord (1945-1956), monographie, 28 pages, sans date.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément