BLANCHARD Armand, Ludovic

Par Delphine Leneveu

Né le 1er septembre 1889 à Machecoul (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), fusillé le 1er juin 1943 au camp d’Auvours (Sarthe) ; chef de train à la SNCF ; résistant au sein du Front national et des FTPF.

Marié, Armand Blanchard, domicilié au Mans (Sarthe), fut arrêté le 8 mars 1943 au Mans par la police française d’Angers (Maine-et-Loire) pour « aide à l’ennemi et activité terroriste ». Il avait donné asile à un agent de liaison, Robert Estivals. Il fut interné à la prison du Vert-Galant au Mans.
Condamné à mort le 28 mai 1943 par le tribunal militaire allemand du Mans (FK 755), Armand Blanchard a été fusillé le 1er juin 1943 au camp d’Auvours.

Le même jour furent exécutés à Auvours : Albert Aubier, Alex Auvinet, Armand Blanchard, Pierre Corre, Émile Debonne, Émile Derruau, Eugène Dubruilles, Robert Estival, Edmond Garreau, René Le Petillon, Jules Lesven, Paul Madiot.

Il fut inhumé à Mulsanne (Sarthe).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article163550, notice BLANCHARD Armand, Ludovic par Delphine Leneveu, version mise en ligne le 3 septembre 2014, dernière modification le 28 septembre 2021.

Par Delphine Leneveu

SOURCE : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément