DUPINET Maurice alias La Cloche

Par Gilbert Beaubatie

Né le 4 octobre 1921 à Brive (Corrèze), mort au combat le 9 juin 1944 à Bretenoux (Lot) ; confiseur, ouvrier à la SNCF ; réfractaire au S.T.O. ; résistant dans l’Armée Secrète.

Fils de François Dupinet, employé au chemin de fer, et de Marie Pinot, sans profession, Maurice Dupinet, issu dune famille nombreuse (quatre garçons et deux filles), perdit son père en 1933 et une sœur en 1939. Après avoir été confiseur, il trouva un emploi à la S.N.C.F. Pour échapper au STO, il rejoignit le maquis au sein du bataillon de l’AS. de Cœur, sous les ordres du commandant Romain.

Son frère Raymond ne tarda pas à suivre son exemple et se retrouva dans la même compagnie que la sienne, la troisième du bataillon susdit. Le 9 juin 1944, ils firent partie du groupe qui s’opposa à la progression de la division blindée SS Das Reich. Celle-ci était partie de la région de Montauban et avait reçu l’ordre de remonter vers le centre de la France avec une double mission : brutaliser les populations et discriminer les résistants.

Les SS, numériquement et techniquement supérieurs, furent néanmoins ralentis au pont de Bretenoux (Lot) par des maquisards admirables de courage. Plusieurs tombèrent sous les balles ennemies. Parmi eux, les deux frères Dupinet, Maurice et Raymond Dupinet, presque en même temps et séparés seulement de quelques mètres. Les deux frères furent initialement déclarés comme morts inconnus à l’état civil de Bretenoux.
La rue des frères Dupinet à Brive rappelle le malheur qui s’est abattu sur une famille déjà cruellement endeuillée auparavant (délibération du Comité local de Libération du 27 octobre 1944).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article163804, notice DUPINET Maurice alias La Cloche par Gilbert Beaubatie, version mise en ligne le 23 septembre 2014, dernière modification le 24 mai 2022.

Par Gilbert Beaubatie

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 177047, dossier militaire tué (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 201261, dossier FFI (nc). — Archives du Centre Edmond Michelet à Brive ; avec l’aide de Françoise Germane et de Didier Boudin. — Jean-Louis Lartigue, Jean Watson, Brive. Histoire et Dictionnaire des Noms de Rues, Brive, Éditions du Ver Luisant, 1998. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément