BREDMESTRE Jean, Louis

Par Delphine Leneveu

Né le 26 septembre 1921 à Giromagny (Territoire-de-Belfort), fusillé le 29 avril 1944 à Vesoul (Haute-Saône) ; ouvrier agricole ; résistant.

Fils de Prosper Bredmestre, tisserand, et de de Jeanne (née Yellet) tisseuse, célibataire, il résidait à Champagney (Haute-Saône).
Il semblerait que Jean Bredmestre et son frère Prosper Bredmestre aient été arrêtés le 14 décembre 1942 à Besançon (Doubs) par la police française pour vols qualifiés, détention d’armes et cambriolages. Jugés, ils se seraient évadés. Cachés en Haute-Saône, les deux frères auraient été arrêtés à nouveau, transférés de la prison de Lure (Haute-Saône) à celle de Vesoul par la Feldgendarmerie venue se saisir des dossiers.
Condamné à mort, avec son frère, le 13 avril 1944 par le tribunal militaire de Vesoul (FK 661), Jean Bredmestre a été fusillé le 29 avril 1944 à Vesoul.
Son dossier d’homologation indique une appartenance au mouvement Libération-Nord, groupe Lorraine à partir du mois de décembre 1942.
Leurs noms sont inscrits sur la stèle commémorative de la combe de Freteuill à Frotey-lès-Vesoul, avec l’orthographe Breimeister.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article163822, notice BREDMESTRE Jean, Louis par Delphine Leneveu, version mise en ligne le 5 novembre 2014, dernière modification le 18 mars 2018.

Par Delphine Leneveu

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – MémorialGenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément