ROBERT Guy, Fernand, Georges, Marie

Par Julien Lucchini

Né le 23 janvier 1926 à Saint-Hippolyte (Doubs), fusillé après condamnation à mort le 9 juin 1944 à Besançon (Doubs) ; dessinateur des Ponts et Chaussées ; résistant OCM et SOE.

Fils de Jules Robert et de Marguerite Paul, Guy Robert, dessinateur des Ponts et Chaussées, célibataire résident à Montbéliard (Doubs), fut arrêté le 4 avril 1944 par la Sipo-SD pour « appartenance à une organisation clandestine et détention d’armes ». Son dossier le décrit comme « résistant membre du réseau César Buckmaster depuis avril 1942 et de l’Organisation civile et militaire (OCM).
Il fut condamné à mort par le tribunal militaire FK 560 de Besançon le 30 mai 1944. Sans doute par ruse dans l’espoir d’une évasion, il affirma qu’il était prêt à s’engager dans la Légion des volontaires français contre le bolchevisme (LVF) si une commutation de peine lui était accordée.
Emprisonné à Montbéliard jusqu’au 21 avril 1944, puis à la prison de la Butte à Besançon, il a été fusillé par les autorités allemandes à la citadelle de Besançon le 9 juin 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article163859, notice ROBERT Guy, Fernand, Georges, Marie par Julien Lucchini, version mise en ligne le 29 septembre 2014, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Julien Lucchini

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII dossier 5 (Notes Thomas Pouty). – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément