LABRUNERIE Émilie, née REVILLE [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Communiste icarienne née vers 1834, célibataire, Émilie Réville quitta la France le 18 décembre 1848 avec le quatrième Grand départ du Havre. Ayant décidé de suivre les Icariens à Nauvoo en mars 1849, elle y soutint Cabet tout au long de l’année 1850, alors que ce dernier était en butte à forte une opposition au sein de la communauté.

Émilie Réville épousa à Nauvoo Pierre Labrunerie (voir ce nom).

En juillet 1854, Émilie Labrunerie travaillait pour la communauté comme couturière et laveuse.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article163900, notice LABRUNERIE Émilie, née REVILLE [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 17 septembre 2014, dernière modification le 17 septembre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Le Populaire de 1841, 1er juillet 1849 entre autres ; Colonie icarienne 26 juillet, 20 septembre, 27 septembre, 4 octobre 1854 ; Dale Larsen (ed.), A History and Census of the Icarian Communities : Soldiers of Humanity, The National Icarian Heritage Society, sl, 1998, p. 105 ; Notes de François Fourn et Robert Sutton.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément